Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le noble sheykh Sulayman ibn Nasir al-Alwan fut questionné.


Question:


Peut-on dire d'une quelqu'un qu'il est un murji' à cause de sa parole: "il n'y a pas d'acte qui expulse une personne de l'Islam à moins qu'il (l'acte) ne soit accompagné d'un juhud ou d'istihlal", alors que cette même personne dit aussi: "la foi est parole, acte et croyance"?


Réponse:


Le principe, lorsque l'on étiquette une personne comme étant un khariji, ou un murji', ou un mu'tazili, ou autres que cela, est que ses usul sont les usul de ce madhab. Un exemple de cela est que si une personne dit: "je crois que la foi est parole, acte et croyance, mais je dis aussi que dans les actes, aucun d'entre eux n'est du kufr sauf s’il se base sur le juhud ou l'istihlal, ou quelque chose de similaire." Cette homme a adhéré à un asl (fondement) parmi les usul des gens de l'irja', même s’il dit: "je crois que la foi est parole et acte", car cette croyance n'est pas correcte et ne s'est pas établie dans son cœur. Et ceci car s’il croyait vraiment que la foi est parole, acte et croyance, il affirmerait le kufr de celui qui abandonne les actes. Car il n'y a pas de divergence parmi Ahl Sunna que le Tawhid est parole, croyance et actes.


Donc s’il croyait vraiment que le Tawhid était parole, croyance et actes, alors, pourquoi ne fait-il pas le takfir de celui qui abandonne les actes? Et pour cela, Sheykh ul-Islam Muhammad ibn 'Abdel-Wahhab, qu'Allah lui fasse miséricorde, dit dans sa conclusion de "Kashf Ash-Shubuhat":


"Il n'y a aucune divergence sur le fait que le Tawhid se pratique par le cœur, la parole et les actes, et si l'une de ces trois choses faisait défaut, la personne ne pourrait être Musulmane. S’il connaît le Tawhid mais n'agit pas en conséquence, il est alors un mécréant obstiné, tel que Pharaon et Iblis et leurs semblables. Et ceci est généralement ce que l'on retrouve chez les gens. Ils disent :


"Ceci est la vérité, et nous le comprenons et témoignons que c'est correcte; toutefois, nous sommes incapables de le mettre en œuvre et cela n'est pas autorisé pour les gens de notre pays car nous devons nous conformer (à la volonté) de ces derniers"


Ou d'autres genres d'excuses.


Cette pauvre personne ignore que la plupart des imams du kufr connaissent la vérité et ne l'abandonne que pour ce genre d'excuse, comme le dit le Très Haut:


{Ils troquent à vil prix les versets d’Allah (le Coran)}


Et dans d'autres versets similaires. Tel que Sa parole:


{(Ils) le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants}


Et s’il agit conformément au Tawhid à travers ses actes, et ne le comprend pas (le Tawhid), ou n'y croit pas dans son cœur, il est alors un hypocrite et est pire que le kafir de base.


Il, ta'ala, a dit:


{Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu}" jusqu'à la fin de sa parole (celle de Sheykh Muhammad ibn 'Abdel-Wahhab) qu'Allah lui fasse miséricorde.


Elles (les paroles du Sheykh) devraient être examinées car ce sont des paroles magnifiques et féroces dans la réfutation des gens de l'irja'.


De même, est-ce un kharirji s’il dit: "la foi est parole de la langue, croyance et actes, mais je dis aussi que celui qui se rend coupable d'un grand péché mécroit en Allah." Comment celui qui commet un grand péché serait mécréant alors que le Prophète sala Allahu 'alayhi was-Salam n'a pas fait son takfir?


Nous disons que ceci est le madhab des khawarij. Et tout comme le cas du murji précédemment cité. Nous disons qu'il est un murji' tout comme si une personne dit: "je juge les textes (de l'Islam, c'est à dire le Coran et la Sunnah) avec ma raison et je n'accepte pas les narrations ahad",  alors nous disons de lui que c'est un mu'tazili. Donc quiconque adhère aux usul des gens de la bid'ah, nous disons qu'il s'est égaré dans ce sujet et qu'il est sur les usul des gens de l'irja'. Et Allah est le plus savant.

 

Voir les commentaires

Published by Sulaymân Abû Mâlik - al Iman (La foi)

Voir les commentaires

Published by Sulaymân Abû Mâlik - Le Tawhid d'Allah dans le jugement

Ibn Taimya dit :



[-- فَكَلَامُ عَلِيٍّ وَغَيْرِهِ فِي الْخَوَارِجِ يَقْتَضِي أَنَّهُمْ لَيْسُوا كُفَّارًا كَالْمُرْتَدِّينَ عَنْ أَصْلِ الْإِسْلَامِ ، وَهَذَا هُوَ الْمَنْصُوصُ عَنْ الْأَئِمَّةِ كَأَحْمَدَ وَغَيْرِهِ ، وَلَيْسُوا مَعَ ذَلِكَ حُكْمُهُمْ كَحُكْمِ أَهْلِ الْجَمَلِ وصفين ، بَلْ هُمْ نَوْعٌ ثَالِثٌ --]



"Les dires de Ali et des autres concernant les Khawarij nécessite le faite qu’ils n’ont point mécrut ou apostasier au fondement Islamique (…)" [Majmou3 Al Fatawa 518/28]



Et Ibn Hajar dit dans Fath Al Bary 300/12:



[-- وذهب أكثر أهل الأصول من أهل السنة إلى أن الخوارج فساق ، وأن حكم الإسلام يجري عليهم ؛ لتلفظهم بالشهادتين ، ومواظبتهم على أركان الإسلام--]

"La plus part des Fondamentalistes parmi les gens de la Sunna considèrent les Khawarij Foussaq, et le Statut de l’Islam découle sur eux, et cela, dû à leurs prononciation des deux témoignages et leurs assiduité et persévération aux piliers de l’Islam"



Et toujours dans le même paragraphe plus loin



[-- وقال الخطابي : أجمع علماء المسلمين على أن الخوارج - مع ضلالتهم - فرقة من فرق المسلمين ، وأجازوا مناكحتهم وأكل ذبائحهم ، وأنهم لا يكفرون ما داموا متمسكين بأصل الإسلام --]

"Et Al Khataby dit : les Savants des Musulmans sont unanime que les Khawarij (malgré leurs égarements) sont une secte parmi les sectes Islamiques, ils ont aussi permis de se marier avec eux et de manger leurs sacrifices, sachant qu’ils ne sont pas mécréants tant qu’ils s’accrocheront toujours aux Fondements de l’Islam"

Voir les commentaires

Published by Sulaymân Abû Mâlik - Réponses aux ambiguïtés

 

Le mufasir Ibn Kathir dit dans son tafsir du verset 191 de la sourate Al-Baqarah:


"Vu que le Jihad implique de tuer et de verser le sang des hommes, Allah ta'ala indique que ceux là sont des hommes qui se rendent coupable de mécréance en Allah, Lui donne des associés (dans l'adoration) et font entrave à Sa voie, et ceci constitue un mal bien plus grand et plus catastrophique que le meurtre. Abou Malik a commenté la parole d'Allah ta'ala:

 وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ

""Et la Fitna est pire que le meurtre" qui veut dire que ce que vous (les mécréants) faites est pire que le meurtre" Abu Al-'Aliyah, Mujahid, Sa'id ibn Jubayr, 'Ikrimah, Al-Hasan, Qatadah, Ad-Dahhak et Ar-Rabi' ibn Anas on dit à propos de la parole d'Allah ta'ala:

وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ

"Et la Fitna est pire que le meurtre" "Le shirk (polythéisme) est pire que le meurtre.""

 

Soulayman ‘ibn Sahman, rahimahoullah, après avoir cité le verset dans lequel Allah a dit : «La Fitna est pire que le meurtre » (Sourate 2 - verset 191) – dit :

 

« Or, la Fitna ici, c’est la mécréance. De ce fait, si tous les bédouins et les villageois s’entretuaient jusqu’à disparaître, cela serait moins grave que si on nommait un seul Tâghoût qui juge à l’encontre de la Loi de l’Islam, qu’Allah a envoyé avec Son Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam »

 

(Source : Ad-Dourar As-Saniyyah, 10/502-510)

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Sulaymân Abû Mâlik - at Tawhid (L'unicité d'Allah)

Voir les commentaires

Published by Sûlayman Abû Mâlik - Tafsîr d'Ibnu Kathîr

Voir les commentaires

Published by Sûlayman Abû Mâlik

Ce texte est aussi une réponse à tout ceux qui accuse le Shaykh Abu Muhammad al Maqdissi de juger Musulman le Taghut à la retraite dans tout cas de figure.

 

Shaykh Abu Muhammad al Maqdissi, qu'Allah le préserve et le libère, dit:

 

أما الوزراء ونحوهم ممن هم من الطائفة المحاربة كالعساكر وغيرهم من أنصار الطواغيت ؛ فهؤلاء لا ينطبق عليهم كلامي أعلاه بل لا بد لتوبتهم من بيان براءتهم من الكفر الذي كانوا عليه وبراءتهم من الطائفة المحاربة لدين الله كما كانت سيرة الصديق والصحابة في أنصار المرتدين في اشتراطهم لتوبتهم البراءة من كفرهم السابق والشهادة على قتلاهم أنهم في النار ..

Traduction:

"Concernant les ministres et similaires qui combattent (l'islam) comme les militaires et leurs semblables parmi les alliés des Tawaghites, alors notre parole s'applique pas envers eux.
Leur repentir est conditionné au désaveu de la mécréance sur laquelle ils étaient et du désaveu de leurs anciens "coreligionnaires" qui combattent la religion d'Allah.

Suivant en cela
 l'exemple de Abou Bakr et des Sahabas avec les alliés des apostats qui devaient se désavouer de leur mécréance et témoigner que leurs morts sont au feu."

 

Ensuite, le Shaykh cite les propos de la Lajna concernant Saddam Hussein:

 


وقد قرر علماؤنا أن من كان كفره وردته لأمر غير إنكار الشهادتين أو زائد عليه فإن من شروط توبته أن يظهر براءته ورجوعه عن ذلك الأمر المكفر بذاته ولا يكفيه في ذلك نطقه بالشهادتين وحدها ، قال صاحب زاد المستقنع:" وتوبة المرتد وكل كافر إسلامه، بأن يشهد أن لا إله إلا الله وأن محمداً رسول الله، ومن كفر بجحد فرض ونحوه فتوبته مع الشهادتين إقراره بالمجحود به، أو قول: أنا بريء من كل دين يخالف دين الإسلام."أ.هـ.

Traduction:

"Nos savants ont statué que celui dont la mécréance et l'apostasie sont pour une chose autre que la négation de la parole de foi ou bien en supplément, alors
 parmi les conditions de son repentir c'est qu'il doit manifester son désaveu de cette chose ... Il est dit dans Zad almoustaqni3 :" Le repentir de l'apostat et tout mécréant est son islam, qu'il témoigne la ilaha illa Allah et que Mohammed est Son messager, et celui qui mécroit par reniement d'une obligation ou similaire alors son repentir avec l'attestation de foi est de reconnaître et d'accepter ce qu'il reniait ou de dire: " Je me désavoue de toute religion qui s'oppose à l'islam"

 

Source

 

Traduction du frère Layth qu'Allah le récompense.

 

Voir les commentaires

Published by Sûlayman Abû Mâlik - Fatâwâ Minbar at-Tawhid wal Jihad

Voir les commentaires

Published by Sûlayman Abû Mâlik - Livres

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog