Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chapitre premier

 

Exposé sur le Fondement majeur,

 le But de la Création et de la Religion, de la Révélation des Livres et de l’Appel des Envoyés,

 et sur la Religion d’Ibrahim (Paix sur lui), et  l’Anse la plus solide qui est la clé du Salut.

 

Sache, qu’ALLAH te fasse miséricorde, que l’essentiel de cette religion, son fondement et son pilier, et la première chose qu’ALLAH (le Très Haut) a prescrit aux fils d’Adam de connaître et de pratiquer, avant la prière, la zakat et les autres adorations, est le reniement du taghout et son désaveu ainsi que le Tawhid d’ALLAH, purifié de toute forme de chirk. Et c’est pour cela, qu’ALLAH (le Très Haut) a créé toute la création, a envoyé les Messagers, a fait descendre les Livres, a prescrit le Jihad et le martyr. Et c’est aussi à cause du Tawhid, que fut instaurée l’adversité entre les alliés  du Rahmân et  les alliés de chaytân. Et c’est pour cela qu’à l’origine doivent être instauré l’Etat Islamique et le Califat bien guidé.

ALLAH (le Très Haut) a dit :

 

« Et je n’ai créé les djinns et les hommes pour qu’ils m’adorent »[1] c'est-à-dire qu’ils me consacrent exclusivement l’adoration. Il (le Très Haut)  dit « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : "Adorez Allah et écartez-vous du taghout"»[2].

 

            Et ceci est l’anse la plus solide des anses de l’Islam, et aucune prêche, aucun jihâd, aucune prière, aucun jeûne, aucun pèlerinage, ne saurait être accepté sans cela. Il ne peut y avoir de préservation contre le feu, que par l’attachement ferme à ce pilier. Car c’est la seule anse dont ALLAH(le Très Haut) a garanti l’invulnérabilité. Quand aux autres anses de la religion et ses autres prescriptions, elles ne suffisent pas à elles seules sans ce fondement salutaire.

ALLAH (le Très Haut) dit :

 

«Pas de contrainte dans le Din,  le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque renie le taghout tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. » [3]

Et Il (le Très Haut) dit : « Et à ceux qui s'écartent des taghout pour ne pas les adorer, tandis qu'ils reviennent à Dieu, à eux la bonne nouvelle ! Annonce la bonne nouvelle à Mes serviteurs »[4]

 

Vois comment ALLAH (le Très Haut) a placé la mention du reniement et du désaveu du taghout avant celle de la Foi en Lui et du repentir. Tout comme il a fait précéder la négation sur l’affirmation dans la Profession de Foi du Tawhid : « Il n’y a point de divinité » (négation) «  si ce n’est ALLAH » (affirmation). Et cela uniquement pour attirer l’attention concernant ce pilier fondamental de l’anse la plus solide ! La foi en ALLAH (le Très Haut) n’est valide et utile qu’accompagnée du reniement du taghout.

 

Les tawaghît que tu dois renier et dont tu dois t’éloigner de l’adoration afin de saisir l’anse solide et salutaire ne sont pas seulement les pierres, les statues, les arbres et les tombes, qui sont adorés par la prosternation, l’invocation, le vœux, la circumambulation…Mais son sens est plus général que cela. Le taghout englobe tout ce qui est adoré en dehors d’ALLAH (le Très Haut), par quelque forme d’adoration que se soit et qui ne réprouve pas à être adoré.

 

Le  taghout provient de « toghiane » qui est le dépassement par le serviteur des limites pour lesquelles ALLAH (le Très Haut) l’a créé. L’adoration est de plusieurs sortes ; tout comme la prosternation, l’inclination, l’invocation, le vœu, le sacrifice, sont des adorations, de même l’obéissance dans la législation est une adoration. ALLAH (le Très Haut) dit concernant les chrétiens : « Ils ont pris leurs savants[5] et leurs moines comme Seigneurs en dehors d’Allah… »[6]. Alors qu’eux ne se prosternaient pas, ni ne s’inclinaient devant les savants. Mais ils leur ont obéi dans l’autorisation de l’illicite et dans l’interdiction du licite, et ils se sont accordés avec eux sur cela. ALLAH (le Très Haut) a alors désigné ces gens du Livre, à cause de leur obéissance à leurs savants et à leurs moines dans la désobéissance à ALLAH, comme ayant pris ces derniers comme seigneurs en dehors d’Allah. Car l’obéissance dans la législation est une adoration qu’il n’est pas permis de consacrer à un autre qu’ALLAH (le Très Haut). Et si l’homme la consacre à un autre qu’Allah (le Très Haut), fusse dans une seule prescription, il devient par cela mouchrik[7].

 

Et il y a une indication claire et une preuve de cela dans la controverse qui opposa à l’époque du Prophète (Paix et Bénédictions sur Lui), les alliés de Rahman et les alliés de chaytân, concernant la bête morte et  l’interdiction de la consommer. Lorsque les associateurs ont voulu convaincre les musulmans, qu’il n’y avait pas de différence entre la bête que les musulmans égorgeaient, et la bête qui mourait de mort naturelle, en argumentant et en prétextant, que la bête morte est comme égorgée par ALLAH (le Très Haut) .ALLAH (le Très Haut) a alors fait descendre Son Jugement sur cette affaire d’au-dessus des sept cieux et a dit : « Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des associateurs. »[8].

 Dès lors entre dans l’appellation de taghout toute personne qui s’érige en législateur avec ALLAH (le Très Haut), qu’il soit gouvernant ou gouverné, représentant du pouvoir législatif, ou représenté par ses élus, parce qu’il a par cela dépassé les limites pour lesquelles ALLAH (le Très Haut) l’a créé. Car il fut créé serviteur d’ALLAH (le Très Haut), et son Maître lui a ordonné de se soumettre à Sa Loi, mais il a refusé, s’est enorgueillit, a outrepassé et transgressé les limites d’ALLAH(le Très Haut). Il a voulu se faire l’égal d’Allah et s’associer à Lui dans l’attribut de la législation, qu’il n’est pas permis d’attribuer à autre qu’ALLAH. Et toute personne qui fait cela, s’est certes érigée en divinité  législatrice. Il ne fait aucun doute que ce dernier fait partie des chefs de la rébellion, desquels il est nécessaire pour l’homme de se désavouer et de  s’écarter, ainsi que de ceux qui adorent ces taghout et les assistent, afin que soit valide son Tawhid et son Islam. ALLAH a dit :

 

« Ils veulent prendre pour juge le taghout, alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas croire. »[9]

 

                Moujâhid a dit : «  Le taghout est le chaytân sous une apparence humaine vers qui les gens vont chercher le jugement et il est aussi leur chef. »

                Et le Cheikh de l’Islam Ibn Taymiya dit : « Et c’est pour cela qu’est nommé taghout celui que les gens prennent comme juge et qui juge par autre que le Livre d’ALLAH. »

                Ibn el Qayyîm a dit : « Le taghout est tout ce en quoi le serviteur dépasse ses limites devenant ainsi adoré, suivi ou obéi. Et le taghout de chaque peuple est celui qu’ils prennent comme juge en dehors d’ALLAH et de Son messager, ou qu’ils adorent en dehors d’ALLAH, ou qu’ils suivent sans aucune preuve venant d’ALLAH, ou qu’ils obéissent sans savoir si cela est dans l’obéissance à ALLAH. »

               Il dit aussi : « Celui qui cherche le jugement en dehors de ce avec quoi est venu le messager, alors il a certes pris pour arbitre et pour juge le taghout. »

              

               Et parmi les sortes de tawaghits adorés en dehors d’ALLAH de nos jours, et qu’il est obligatoire pour tout monothéiste de renier et de désavouer ainsi que ceux qui les suivent, et ceci afin de saisir l’Anse la plus solide et d’être préservé du feu, parmi donc les sortes de tawâghit figurent ces divinités et prétendus seigneurs, désignés par beaucoup de gens comme associés et législateurs en dehors d’ALLAH : « Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n'a jamais permises ? Or, si l'arrêt décisif n'avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. »[10]. Ainsi ils les ont suivi en faisant du pouvoir de légiférer un droit et une qualité légitime pour eux mêmes et pour leurs parlements et pour leurs autorités d’état, régionales ou locales. Et ils ont décrété cela dans leurs lois, leurs constitutions, et cela est bien connu et répandu chez eux. Ainsi ils se sont érigés en seigneurs pour tous ceux qui leur obéissent, les suivent et s’accordent avec eux  sur cette mécréance et ce polythéisme déclarés, comme a jugé ALLAH à propos des chrétiens quand ils ont suivi les savants et les moines de façon similaire.

             Mais le cas de ceux là (les divinités de notre époque) est pire, car ces savants avaient fait cela (décrété le licite et l’illicite, en contredisant la loi d’Allah), et les gens s’étaient accordés avec eux sur cela… mais ils ne l’avaient pas institué et rendu obligatoire ; et ils n’avaient pas rédigé des constitutions, des livres ou des décrets, de sorte que soit châtié celui qui s’en écarte ou s’y oppose,  et de sorte qu’ils le mettent sur un pied d’égalité avec le Livre d’ALLAH et même le fassent prévaloir sur le Livre d’ALLAH dans leurs jugements … comme c’est le cas de ceux-là (à notre époque) ..!

 

            Si tu as compris cela, sache que le plus haut degré d’attachement à cette Anse solide et le degré le plus élevé du reniement du taghout, est le point culminant de l’Islam : c'est-à-dire le Jihad contre le taghout, et contre ses alliés et ceux qui le suivent, et l’empressement à le détruire, et à faire sortir les gens de l’adoration du taghout vers l’Adoration d’ALLAH, le Très Haut, l’Unique. Et ce Jihâd consiste entre autre en l’affirmation de la vérité et sa proclamation, comme l’ont fait les Prophètes et conformément à leur Voie, qu’ALLAH (le Très Haut) nous a clairement exposée, lorsque Il nous a ordonné de prendre comme exemple la Nation et la Voie d’Ibrahim (Paix sur lui) et son Appel, en disant :

 

« Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Ibrahim et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre nous et vous, l'adversité et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, Seul»[11].

 

 « L’adversité et la haine sont déclarées », c'est-à-dire : se sont manifestées et sont apparentes. Et médite sur la mention de l’adversité avant la haine, parce qu’elle est plus importante. L’homme peut en effet haïr les alliés du taghout sans les prendre pour adversaires, il n’aura alors pas accompli son devoir tant que ne se manifestent de sa part l’adversité et la haine…

 

Et observe comment  ALLAH (le Très Haut) a mentionné leur désaveu des associateurs, avant le désaveu de leur objet de culte, car le premier est le plus important des deux. Et ceci car beaucoup de gens renient les idoles, les tawaghits, les constitutions, les lois humaines et les religions mensongères, mais ils ne se désavouent pas de leurs serviteurs, de ceux qui soutiennent et des partisans de ces fausses divinités. Ils n’ont ainsi pas accompli leur devoir. Mais s’ils se désavouent des adorateurs polythéistes, alors cela implique forcément le désaveu de leurs objets d’adoration et de leurs fausses religions…

 

Quand au moindre degré de l’obligation qui s’impose à tout être responsable, sans lequel l’homme ne saurait être sauvé, c’est le fait de s’écarter du taghout, et de s’abstenir de l’adorer et de le suivre dans son chirk et dans son mensonge. ALLAH (le Très Haut) à dit : 

 

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : "Adorez Allah et écartez-vous du Taghout"»[12].

           

Et Il dit aussi :

 

« Et éloignez-vous de la souillure des idoles»[13].

 

 Et ALLAH (le Très Haut) dit à propos de l’invocation d’Ibrahim :

 

« Et éloigne-moi ainsi que mes enfants de l'adoration des idoles.»[14].

 

Ainsi, si l’homme ne réalise pas cela dans la vie terrestre en s’écartant du taghout, de son adoration et en s’abstenant de le suivre, alors il sera dans la vie dernière parmi les perdants. Et rien d’autre ne lui sera bénéfique ou profitable en ce moment-là s’il a négligé ce noble fondement.

Et il regrettera lorsque le regret ne lui sera plus profitable, et il souhaitera pouvoir revenir à la vie terrestre pour réaliser ce pilier essentiel, et pour saisir cette Anse solide et pour suivre cette Voie Glorieuse.

 

ALLAH (le Très Haut) dit :

« Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés ! Et les suiveurs diront : "Ah ! Si un retour nous était possible ! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués" - Ainsi Allah leur montrera leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du Feu. »[15]

 

            Mais hélas, hélas,  il sera trop tard, et il n’y aura pas de retour vers ce monde… Serviteur d’Allah, si tu désires ardemment le Salut et espère la Miséricorde de ton Seigneur qu’Il réserve à ceux qui Le craignent, éloigne toi de tous les tawâghit, et abstiens toi de les associer à Allah … !  Car seul s’éloignera des tawâghit le Jour du Jugement, et sera sauvé de leur destination dans la vie dernière, celui qui s’est séparé et écarté d’eux dans le bas monde… Quand à celui qui a agréé leur religion mensongère et les y a suivis, alors un crieur, dans les cours de la Résurrection, proclamera : « Que chacun suive ce qu’il adorait ! Et ceux qui adoraient le soleil suivront le soleil, ceux qui adoraient la lune suivront la lune, et ceux qui adoraient les tawaghits suivront les tawaghits » jusqu’à la parole du Prophète (Paix et Bénédictions sur Lui) dans le hadith, à propos des Croyants, auxquels il sera dit : « Qu’est ce qui vous retient alors que les gens sont partis ? Et eux diront : Nous nous sommes autrefois séparés d’eux et nous avons encore plus besoin en ce jour de nous séparer d’eux ; et nous avons entendu un crieur proclamer : Que chaque peuple rejoigne ce qu’il adorait… ainsi nous attendons seulement notre Seigneur. »

 

Et médite sur la parole des Croyants : « Nous nous sommes autrefois  séparés d’eux et nous avons encore plus besoin en ce jour de nous séparer d’eux », c’est a dire : nous nous sommes séparés d’eux dans le bas monde alors que nous avions besoin de leur argent, de leurs biens, de leurs affaires mondaines, alors comment ne nous séparerions nous pas d’eux en ce Grand Jour ?! Il y a à ce sujets d’autres indications pour nous éclairer, telle que cette parole d’ALLAH :

 « Rassemblez les injustes et leurs pairs et tout ce qu'ils adoraient »[16], leurs pairs c'est-à-dire : leurs semblables, leurs alliés,  leurs partisans et ceux qui les soutiennent dans leurs mensonges.

 Ensuite ALLAH dit après cela : « Ce jour-là donc, ils seront tous associés dans le châtiment. Ainsi traitons-Nous les criminels. Quand on leur disait: ‹Point de divinité à part Allah›, ils se gonflaient d'orgueil ».[17]

 

Alors prend garde, ô serviteur d’ALLAH à ne pas te détourner de la parole du Tawhid, et à ne pas négliger ce qu’elle implique d’affirmation et de négation[18], et à ne pas t’enorgueillir au lieu de suivre la Vérité et à ne pas soutenir le taghout… et qu’ainsi tu sois parmi les damnés, et que tu les rejoignes dans leur châtiment...

 

Ensuite, sache qu’ALLAH a loué ce Monothéisme pure et ce Principe Noble, la Religion de l’Islam, et qu’il l’a choisi pour ses serviteurs monothéistes. Ainsi celui qui vient avec cela sera agréé, et celui qui vient avec une autre religion, elle lui sera rejetée au visage, et il sera parmi les perdants. Et ALLAH a dit « Et c'est ce que Ibrahim recommanda à ses fils, de même que Jacob: ‹Ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion: ne mourrez point, donc, autrement qu'en Musulmans›! (soumis à Allah).».[19]

Et Il a dit : « Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam.»[20]

Et aussi : « Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, elle ne sera point agréée de sa part, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants.»[21]

 

Et prends garde à ne pas suivre les pas des chrétiens, des juifs et de leurs semblables, ou que tu ne suives d’autres religions déviantes et qu’ainsi tu t’égares. Et cela comprend toute voie, tout mode de vie, tout régime, toute loi parmi les lois humaines que les créatures suivent et qu’ils adoptent comme religion. Et ce sont toutes des religions dont le désaveu et l’éloignement est obligatoire, ainsi que le reniement et le désaveu de leurs adeptes, à l’exception de la voie du Tawhid et du Din de l’Islam. ALLAH nous a ordonné de dire à tous  les mécréants, pour marquer notre désaveu de leurs voies et de leurs croyances :

 

 « Dis : "Ô vous les infidèles ! Je n'adore pas ce que vous adorezEt vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. A vous votre religion, et à moi ma religion".»[22] … c'est-à-dire le désaveu de toute voie parmi les voies de la mécréance, fondée  sur des principes et un mode de vie qui s’écartent de la Religion de l’Islam, et qui constitue leur religion qu’ils agréent. Et parmi cela se trouve le communisme, le socialisme, la laïcité, et leurs semblables parmi les théories et voies innovées qu’ont inventées les créatures et qui sont issues de leurs pensées dégradantes, et qu’ils ont agréées comme religions pour eux-mêmes … Et parmi cela « la démocratie », qui est une religion autre que la religion d’ALLAH (le très Haut)… Et voici pour toi des paroles brèves, pour exposer l’égarement de cette religion innovée et inventée par laquelle beaucoup de gens ont été éprouvés, même parmi ceux se réclamant de l’Islam. Ainsi, pour que tu saches que c’est une religion autre que la religion du Tawhid, une voie parmi les voies déviantes du Droit Chemin … et que devant la porte de chacune d’elles se tient un chaytân qui appelle au feu. Alors éloigne-toi d’elle, et appelle les gens à s’en éloigner !...

 

Voici un rappel pour les croyants…

Une mise en garde pour les insouciants…

Une exposition des preuves pour les opposants obstinés…

Et un alibi auprès du Seigneur des mondes.

 



[1]  S 51 V 56

[2]  S 16 V 36

[3]  S 2   V 256

[4]  S 39 V 17

[5]  Savants : en arabe « ahbâr », pluriel de « habr » : on le trouve souvent traduit par « rabbins », mais il signifie plus généralement : savant, érudit, docteur ; ce sont donc les gens de science dans la religion (que ce soit chez les chrétiens ou autre)

[6] S 9  V31

[7] Mouchrik : associateur, polythéiste ; celui qui se rend coupable du chirk, en attribuant à Allah un égal, un rival, ou un associé, et qu’il fasse cela par sa croyance, ses paroles, ou ses actes.

[8]  S  6   V 121

[9]  S 2    V 60

[10]  S 42  V 21

[11]  S 60  V 4

[12]  S 16  V 36

[13]  S 22  V  30

[14]  S 14  V 35

[15]  S 2    V 166-167

[16]  S 37  V 22

[17]  S 37  V  33-35

[18] C’est à dire l’affirmation que seul Allah est digne d’adoration, et la négation de toute adoration attribuée à tout autre que Lui ; la réalisation de cela en parole et actes ;  et ce qui découle de cela en matière d’alliance avec les alliés d’Allah, et de désaveu des alliés du taghout ennemis d’Allah.

[19]  S  2    V 132

[20]  S 3     V 19

[21]  S 3     V 85

[22]  S 109 V 1-6

Published by Sulaymân Abû Mâlik - La démocratie et le vote

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog