Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Question n°1193

Est-il de mon devoir de visiter mon père suite à sa maladie malgré le fait qu’il m’ait abandonnée il y a de cela 28 ans ?




As salâmu ‘aleykum wa rahmatuLlahi wa barakâtuh,


Noble Sheykh, 

J’ai un père et une mère qui m’ont abandonnée alors que je n’avais même pas 40 jours sans raison apparente. J’ai aujourd’hui 28 ans et en dépit du fait qu’ils savaient où me trouver et qu’ils ont toujours reconnu que j’étais leur fille, ils ne se sont jamais intéressés à moi et ne se sont pas acquittés envers ma personne du devoir qui leur incombait au regard de la religion islamique, pas même la moindre question sur mon état et ma situation.

Aussi, ils ne se sont pas donné la peine de me fournir des papiers d’identité si bien que je ne suis [même] pas inscrite sur leur livret de famille.

Ceci dit, au cours de ces derniers mois, mon père fut atteint d’une maladie chronique l’obligeant à rester au lit et se trouve dans l’incapacité d’effectuer des mouvements.

Ma question est :

Est-il de mon devoir de visiter mon père suite à sa maladie ?

Et est-ce que je me rends coupable d’un péché si je ne le fais pas ?

ridben82



Réponse du Sheykh Abû Mohammed Al Maqdissî :

Louanges à Allah, prières et salutations sur le Messager.

Chère sœur,

En effet, il est de votre devoir de maintenir les liens familiaux avec vos parents et de leur rendre visite. Ne rompez pas vos relations avec eux même s’ils l’ont fait et qu’ils vous ont abandonnée, la preuve en est qu’Allah Le Très Haut a ordonné qu’une bonne compagnie soit réservée aux parents dans des situations plus difficiles que la votre; dans des cas où les parents tentent de détourner leur enfant de sa religion et de l'appeler au pire des péchés à savoir le Shirk, conformément à la parole d’Allah Le Très Haut :{Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. «Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination. (14) Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable.} (Sourate Luqmân ; v.14-15).

Nous vous rappelons à travers le hadîth rapporté par Muslim et d’autres d’après Abû Hurayra - radiya Allahu ‘anhu - qu’un homme a dit : « Ô Messager d’Allah, j'ai des proches parents avec lesquels j'essaie de rester en contact, mais ils se coupent de moi. Je les traite avec bonté et ils me traitent d’une mauvaise manière. Je suis indulgent et je patiente avec eux mais ils se comportent de manière désagréable envers moi. » Le Prophète (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) dit : "Si la situation est telle que tu le dis, alors c’est comme si tu remplissais leurs bouches avec des cendres chaudes. Et Allah continuera à te faciliter et à te soutenir aussi longtemps que tu continueras à faire ce que tu fais." »

Il est d’ailleurs connu que celui qui consolide les liens familiaux (Al Wâsil) n’est pas celui qui agit par réciprocité et qui maintient les liens que lorsque [les membres de la famille] les maintiennent mais « Al Wâsil » en réalité est celui qui maintient les liens avec eux lorsqu’ils les rompent comme il est dit dans le hadîth rapporté par Al Bukhârî : « Celui qui maintient les liens de sang (Al Wâsil) n’est pas celui qui le fait par réciprocité mais celui qui maintient les liens est celui qui les renoue chaque fois qu’ils sont rompus »

D’autant plus que nous vous rappelons à travers le hadîth du Prophète (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) également rapporté par Al Bukhârî que : « Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu’il maintienne les liens de parenté »

Et le hadîth rapporté par Muslim: « Les liens de sang sont accrochés au Trône et disent : Allah maintient les liens avec celui qui nous maintient, et coupe les liens avec celui qui nous coupe »

Puisse Allah vous assister afin que vous renouiez avec vos parents et que vous les traitiez avec bonté avant leur mort.




Texte original




Traduction : umhamza
Relecture et correction : Oum_Mou3âwiya

Published by Abou Malik - Fatâwâ Minbar at-Tawhid wal Jihad

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog