Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Al-Mouhaddith  Soulayman al-Alwan

 

(les « Rawafid » ou « réfutateurs » appelé par la masse « Shiïtes », sont une un groupe apparut après la mort du Prophète 'alayhi as Salat was Salam, à leur tête un homme du nom de AbdAllah ibnou Saba’, qui fut juif, puis chrétiens puis prétendit mensongèrement se convertir à l’islam.

Il fut le premier à prétendre que le mérite revenait à ‘Ali ibnou Abi Talib quant au Khalifa (représentant du Prophète salla Allahu 'alayhi was Salam après sa mort) et qu’Abou Bakr le véridique n’en était pas méritoire.

A savoir que le Prophète salla Allahu 'alayhi was Salam durant sa maladie, qui l’empêchait de guider la prière en commun, donna l’ordre que la prière soit dirigée par Abou Bakr. De même que les Compagnons, et parmi eux ‘Ali lui-même, furent unanimes sur le mérite d’Abou Bakr d’être le représentant du Prophète salla Allahu 'alayhi was Salam après sa mort.


Donc le premier à avoir innové cette position fut AbdAllah ibnou Saba’, qui par la suite prétendit que ‘Ali n’était autre qu’Allah, ce qui poussa ‘Ali à brûler vifs les adeptes d’Ibnou Saba’. Dès lors certains d’entre eux vinrent vers lui afin de lui annoncer l’amère réalité, mais ceci ne fit qu’accroître la mécréance et l’égarement de ces derniers qui leurs répondirent : « Ne peut punir par le feu que le seigneur du feu ».

 

Ce groupe se sépara en plusieurs factions, certaines qui se contentèrent de dirent que ‘Ali était le plus méritoire du Khalifa et n’ajoutèrent à cela aucun autre égarement excluant de l’Islam, furent considérés « innovateurs dont l’innovation ne les exclue pas de la sphère de l’Islam, telle que la secte « Azzaïdya », et d’autres qui sont la grande majorité dévièrent jusqu'à fonder une religion opposée à celle de l’Islam appelé « Arrafdou - le refus ».


Plusieurs raisons furent données, quant à la cause de cette appellation, mais ce qui nous importe le plus est De connaître le vécu et la réalité des « Réfutateurs » présent aujourd’hui en Iran, Iraq, dans certaines régions de la péninsule arabique, entre autre et qui commence peu à peu à s’étendre.
Ces derniers ont donc parmi leurs convictions au sujet desquelles les musulmans, à tout époque et sur toutes terres, furent unanimes, qu’elles constituent des annulations de l’Islam:


a. Leur association dans l’Unicité de l’adoration : tel que l’invocation des morts, le sacrifice pour les morts et autres formes d’association dans l’Unicité de l’adoration.

b. Leur croyance que le Qor’an entre les mains des musulmans aujourd’hui n’est pas Celui qui fut révélé à notre Prophète Mohammed. Et que le Qor’an entre nos mains fut falsifié, ceci n’est-il pas O Monothéistes un démentit apparent de La Parole d’Allah :
« En vérité c’est Nous qui avons descendre le Qor’an, et c’est Nous qui en sommes Gardien » (S15-V9).

c. Leur parole que : leurs « A-ima » guides connaissent ce qui fut et ce qui sera, et que rien ne leur échappe, et leur mensonge sur le Véridique qui selon leur prétention aurait dit : « Par Allah, la science des premiers et des derniers nous fut donnée » un homme parmi ses compagnons lui dit alors : « Puis-je être sacrifié, afin que tu sois sauvé, possède-tu la science de l’inconnaissable (ou l’invisible) ? Il lui dit : « Malheur à toi, j’ai certes connaissance de ce qui est en la poitrine des hommes et dans le fœtus des femmes ». Il fut évoqué dans l’une de leur référence « Al-Kafy »que : « leurs guides (les guides de la réfutation « Ar-Rafd » ont connaissance de ce qui est, ce qui sera et que rien ne leur échappe ».

Ceci n’est-il pas un démentit claire de la Parole d’Allah :


« Dis : « Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l’Inconnaissable, à part Allah » (S27-V65).

De même que :
« Dis-(leur) : « Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, ni que je connais l’Inconnaissable ».(S6-V45)

d. Leur excommunion des Compagnons, excepté un petit nombre : Arradawy le réfutateur dit : « Parmi les sujets sur lesquels deux personnes sur terre ne peuvent diverger est que : les trois qui sont à la tête des compagnons- c’est-à-dire Abou Bakr, Omar et Othmane- étaient des païens ».


Il dit aussi :

 

« Quant à notre désaveu des deux Cheikh- Abou Bakr et Omar-, ceci constitue une des nécessités de notre religion. Ce désaveu est un signe législatif de la véracité de notre amour envers notre guide, et de notre alliance à nos leaders, que la paix soit sur eux. A savoir que l’alliance (l’amour, le suivi) de ‘Ali ne se complète que par le désaveu des deux Cheikhs, car Allah dit : « Donc, quiconque se désavoue du Tâghût, tandis qu’il croit en Allah saisit alors l’anse la plus solide, qui ne peut se briser ».

Ils attribuèrent mensongèrement la parole suivante à « Abou Ja’far » : « Les gens apostasièrent après la mort du Prophète, excepté trois personnes » l’un d’entre lui dit : « Qui sont-ils ». Il répondit : « Al-Miqdad, Abou Dzar et Salman ».


Ceci n’est-il pas, O Musulman, un démentit apparent de La Parole d’Allah :


« Les tout premiers( croyants) parmi les Emigrés( ceux qui émigrèrent de la Mecque vers Médine, ainsi que ceux qui les rejoignirent de l’Abyssinie, après la première émigration, tel que Ja’far ibnou Abi Talib) et les Auxiliaires( ceux qui accueillirent le Prophète et les émigrés et donnèrent ainsi victoire à la Religion d’Allah, pour cela ils furent appelés « Al-Ansar ») et ceux qui le ont suivis dans un bon comportement, Allah est satisfait d’eux et eux sont satisfaits de lui. Il a préparé pour eux des jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès » (S9-V100).

e. Leur diffamation de la véridique fille du véridique Aïcha, par la calomnie, selon laquelle elle aurait commit l’adultère, cependant qu’Allah l’innocenta d’au dessus des sept cieux, en disant : « Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent » (S24-V26).

Le réfutateur, auteur de l’ouvrage"الصراط المستقيم" « Assiratou al-Moustaqim » le droit chemin (la réalité est que leur voie n’est autre que celle du diable maudit : « Ils dirent (c’est-à-dire les gens de la sunnah) : « Allah innocenta Aïcha en disant : « Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent ». Nous répondons à cela en disant : « Allah éleva son Prophète d’avoir commis l’adultère, non pas elle, et ceci est une position unilatérales entre les exégètes » !!!

Et autres parmi leurs convictions, paroles et actes excommunicatrices de l’Islam, qui ne peuvent en aucun cas être réunis, en compagnie d’un Islam correcte.


A savoir que ces convictions sont les majoritaires chez eux, et non minoritaires comme peuvent le prétendre certains, en particulier ce qui concerne leur association dans l’Unicité de l’adoration et leur excommunions des Compagnons. Leurs ouvrages et écoles en sont le plus grand témoin, et mettent en évidence la réalité et l’ampleur de la divergence entre les deux voies. Une divergence qui relève de la mécréance et de l’Islam, et qui ne peut nullement être acceptée, et aucun rapprochement ne doit être imaginé. Et quiconque prétend le contraire, ne comprend en rien à l’Unicité d’Allah, le contenu du Message envoyé. Il souhaite ainsi réunir entre le vrai et le faux, l’Islam et la mécréance, et ceci est un égarement évident, et une transformation des sujets constants et inébranlables de la législation d’Allah. De plus amples détails seront donnés, par la permission d’Allah et sa Bénédiction, dans une épître consacrée au dévoilement de cette secte mécréante, et la réponse aux ambiguïtés pouvant être apportées par ces derniers. Dans le but que le Monothéiste puisse distinguer d’une manière claire la voie d’Allah de celle du diable.



Référence : Tiré de l’épître de l’éminent savant "المحدث سليمان العلوان" « Al-Mouhaddith » Souleymane Al-Alwane, du nom de : " تبصير بواقع الرافضة" « Tabsiroun bi-waqi’ Ar-Rafidda » l’éclaircissement de la réalité des réfutateurs.)

Published by Abou Malik - Mise en garde

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog