Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre éminence Cheykh Hamoûd Ibn 'Oqla Chu'eybi

 

Biographie de Hamoud Ibn Oqla :



Ce sheikh était le savant Abou Abdallah Hammoud ibn Abdallah ibn 'Okla ibn Mohammed ibn Ali ibn 'Okla al Shu'iybi al Khalidi d'al Janah de bani Khaled, et il est né en 1346 de l'hégire.

Ses études et ses enseignants

Il a grandit à Shaka à Boreida et deviendra aveugle à l'âge de 7 ans; malgré cela il poursuivra ses études à Koutab, son père ayant joué un grand rôle dans son éducation, il apprit le Coran à l'âge de 15 ans à Koutab selon les enseignements du Sheikh 'Abd Allah Ibn Moubarak Al 'Omri. Il partira à Ryad pour étudier la science sur le conseil de son père en l'an 1367 de l'hégire, il commença par étudier chez le Sheikh Abdel Latif Ibn Ibrahim Ali Sheikh, il prendra de lui les bases de la science puis il étudia chez le Sheikh Mohammed Ibn Ibrahim Ali Sheikh en 1368 de l'Hégire. Il resta longtemps à ses côtés et prit de lui différentes sciences. Il fut l'élève de nombreux savants tels que Sheikh Ibrahim Ibn Souleiman, le Sheikh Saoud Ibn Rachoud, et aussi le Sheikh Abdallah Ibn Mohammed Ibn Hamid et le Sheikh Abd El Aziz Ibn Rachid parmi d'autres...

Après que fut ouverte l'université islamique de Riyad il y étudia chez le Sheikh Abdel Aziz Ibn Al Baz et chez le Sheikh Mohammed Al Amine Chanqity. Il suivra ses cours même chez lui où il étudia la logique, Ousoul Al Fiqh et le Tafsir. En 1376 de l'Hégire il fut diplômé de l'université de Riyad et fut choisi la même année comme professeur à l'institut scientifique de Riyad. Deux ans plus tard, il fut choisi comme professeur à l'université islamique où il enseignera pendant quarante ans le hadith, le Fiqh et l'Ousoul Al Fiqh , le Tawhid, la grammaire et le Tafsir.

De nombreuses recherches et livres lui sont attribués dont les célèbres:

Le grand imamat
Les preuves claires sur l'obligation de croire en Allah et en la demeure de l'au delà
Explication partielle de "Boulough Al Maram"
ainsi que beaucoup d'autres ouvrages.

Beaucoup de grands savants et professeurs furent parmi ses élèves :

Sheikh Salah Ibn Fawzan Al Fawzan,
Le Docteur Abdallah ibn Abd El Mouhssene a turki
Le docteur Abdallah Ibn Mohammed Ibn Ibrahim Al Sheikh
Sheikh Abdallah Al Ghouneiman
Sheikh Salman Ibn Fahd Al 'Aouda
Sheikh Ali Ibn Khoudair Al Khadair,
Sheikh Abd a Rahman Ibn Salah Al Jabr
Sheikh Abd Arahman Ibn a Souleiman Al Jarallah, 
Sheikh Al Kilyi
Sheikh Abd a Rahman ibn Ghaith
Sheikh Abd a Rahman Ibn Abdallah al 'Ajlane
Sheikh Souleiman Ibn Mahana
Sheikh Abd El Aziz Ibn Abd a Rahman Sa'id
Sheikh Mohammed Ibn Mahwous,
Sheikh Hamd Ibn Faryane
Sheikh Ibrahim Ibn Daoud
Le Muti ‘Abdel’Aziz Âl Cheykh

Cheykh al 'Utheimine ainsi que Cheykh al Louhaydan et beaucoup de docteurs ayant étudié, passés leur thèses chez lui


Qu'Allah le récompense.

Il resta jusqu'à sa mort un des rares savants de ce siècle qui dit la vérité même s'il y avait des risques.

Qu'Allah prie sur le Prophète Salut et Paix sur Lui


Lors des événements du 11 septembre et la position adoptée par le cheikh, son courage à dénoncer les tawâghites et son soutient pour les moujâhidines tel que notre émir cheikh Oussâma Ben Lâden, certains malades de coeurs parmis les savants du sultan critiquèrent fortement le cheikh Ibn 'Ouqla, au point de le traiter de khariji, Allahou al mousta'an.



Le Cheykh Ali al Khodayr défend le Cheykh :

"1) [Par celà il y a une] Tentative de dévalorisation de notre Cheikh, et de lui enlever sa qualité de savant, mais ni auprès d'Allah et des croyants ceci ne lui cause tort.Car de près ou de loin, l'on attesta de sa science et de son ijtihad, et la louange est à Allah.....

Mais ceci est la voie des juifs calomniateurs qui lorsqu'ils sont en colère contre leur savants et les vertueux parmi eux, qu'ils appelaient auparavant savants, et dès qu'ils s'énervèrent contre eux, ils leur enlevèrent cette appelation et les désignèrent simplement comme étant :"untel et telle personne"

Louange à Allah qui a fait de lui, qu'il soit reconnu et fut l'objet d'éloges...plutôt même, nombreux des savants menbres du comité des grands savants furent ces élèves, est-ce que ceci fait partie de la reconnaissance, de la gratitude que doivent avoir des élèves envers leurs professeurs.Et un hadith dit:"Celui qui vous fait du bien, récompensez-le" et aussi:"Soyez humbles envers celui auprès duquel vous apprenez."(Tabarani d'après Abi Hourayra)


2)Le fait qu'il considère que sa fatwa ne doit pas être prise ni considérée est une injustice envers les gens de la vérité, et cela est du mépris, et un hadith dit:"L'orgueil est le refus de la vérité et le mépris des gens"[Mouslim]

3)Est-ce qu'une personne qui enseigna pendant 40 ans la 'aqida, le hadith, le fiqh, les fondements du fiqh, la grammaire, l'interprétation du Coran, et qui parvint au niveau de Professeur ayant une chaire à l'université n'est pas apte à donner des fatawas, ou à faire de l'Ijtihad.Les spécialistes savent ce que veut dire le professorat.

Peut-on dire cela d'une personne qui compte parmi ces élèves un grand nombre de savants dont certains membres du comité des grands savants , parmi eux le moufti lui même, ainsi que des dizaines de juges, des docteurs en religion, des présidents de tribunaux, des ministres......

Dit-on cela d'une personne qui fut chargé par l'université d'analyser et d'évaluer les livres de savants connus, et ceci lorsqu'ils préparèrent l'obtention du titre de Professeur, et ceux-là sont: Cheikh 'Abd-l-qadir chabih-l-hamd, et Cheikh Abou bakr-l-jazairi, et Cheikh Rabi'-l-madkhali, de même qu'il fut chargé de dire si la thèse du Cheikh Mohammad aman-l-jami était bonne ou pas à imprimer.

De même qu'il fut chargé d'évaluer certains livres de Cheikh 'Utheymin, lorsque celui-ci préparait l'obtention du titre de Professeur.

Dit-on d'une telle personne qu'il n'est pas habilité à émettre des fatawas, ni à faire preuve d'Ijtihad, et qu'il n'est pas parmi les gens de science, Gloire à Allah ceci est une énorme calomnie.

Et quand ils disent que jamais il ne s'occupa d'émettre des fatawas, ceci est un mensonge, car sa bienveillance le Cheikh Mouhammad ibn Ibrahim le désigna pour enseigner et émettre des fatawas à la Mecque durant le hajj, de 1380 à 1384....."
Fin de citation.

Ceci n'est qu'un résumé disponible dans le site du Cheikh Al-khoudeyr, 

Biographie en Arabe : http://al-oglaa.com/?section=subject&SubjectID=12


Published by Abou Malik - Biographies

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog