Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par l'Imam Abdarrahmân ibn Hassan Âl Shaykh



1) L'Unicité divine est de deux sortes

1- une unicité dans la connaissance et la confirmation ; c'est l'unicité de la divinité, des noms et des attributs (tawhid al rouboubiyat wal asma' wal sifaat).

2- une unicité dans l'imploration et l'objectif ; c'est l'unicité du déisme et de l'adoration (tawhid al oulouhiyah aw al 'ibaadah).

Le Savant Ibnu-l-Qayyim a dit à ce sujet : "Quant à l'unicité à laquelle les messagers exhortèrent et dont les livres firent objet, c'est l'unicité dans la connaissance et la confirmation et l'unicité dans l'imploration et l'objectif".

Le premier genre sert à confirmer la vérité de l'entité du Seigneur, de Ses attributs, Ses actes, Ses noms, Ses paroles inscrites dans Ses livres et adressées à des serviteurs choisis ; il confirme également Ses jugements et sa Sagesse.

Le Coran a clairement montré ce type d'unicité au début de la sourate Al Hadid, ou Tâha ou encore à la fin de la sourate du Az-Zoumar, au début de As-Sajda, Aal-`Imrân et la totalité de la sourate Al-'Ikhlâs et d'autres encore.

Le second genre est celui qui apparaît dans la sourate Dis : Ô vous, les incrédules ! et dans les paroles coraniques suivantes :

Dis : «Ô gens du Livre ! Venez à une parole commune entre nous et vous : nous n'adorons que Dieu ; nous ne lui associons rien ; nul parmi nous ne se donne de Seigneur, en dehors de Dieu». S'ils se détournent, dites-leur : «Attestez que nous sommes vraiment soumis»[Sourate 'Al-`Imrân 3:64]

De même au début et à la fin de la première sourate ; au début, au milieu et à la fin de la sourate Al-Mou'minoûn, au début et à la fin de la sourate Al'Araf, toute la sourate Al An'âm et la plupart des sourates du Coran, voire même chaque sourate du Coran qui contient les deux genres de l'unicité, en témoigne et y exhorte.

Le Coran comporte :

- soit une information relative à Allah, Ses noms, Ses attributs, Ses actes et Ses paroles : c'est l'unicité informative.

- soit un appel à l'adoration d'Allah sans rien Lui associer et à l'abandon de toute autre adoration : c'est l'unicité volontaire quémandée.

- soit un ordre et une interdiction ainsi que l'obligation d'obéir à Ses ordres : ce sont les droits de l'unicité et ses compléments.

- soit une information relative aux honneurs dus aux monothéistes: Dieu leur accordera Ses bienfaits dans la vie présente et les honorera dans l'au-delà : c'est la récompense de Son unicité.

- soit une information relative aux polythéistes qui endureront des châtiments dans la vie présente et seront châtiés dans l'au-delà : c'est le châtiment qui frappera ceux qui dévient de l'unicité.

Le Coran décrit donc l'Unicité, parle de ses droits et sa récompense tout comme il traite le sujet du polythéisme, des polythéistes et de leur châtiment.

Shayku-l-Islam Ibn Taymyyah a dit : "L'Unicité apportée par les messagers contient la confirmation de la divinité de Dieu en exclusivité en témoignant qu'il n'y a point de Dieu que Lui, Il est le seul digne d'adoration ; on ne peut se fier qu'à Lui ; on ne peut prendre d'allié que Lui ; on ne peut faire d'ennemis que par Lui et on ne travaille que pour Lui".

Cela comporte également la confirmation des noms et des attributs qu'Il s'est confirmé pour Lui-même.

Votre Dieu est un Dieu unique ! Il n'y a de Dieu que lui : celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux[Sourate Al Baqarah 2:163]

Allah dit : Ne vénérez pas deux dieux. Il n'y a en vérité, qu'un Dieu unique. Redoutez-moi donc ![Sourate Al Nahl 16:51]

Quiconque invoque, avec Dieu, une divinité sans détenir la preuve évidente de son existence devra en rendre compte à son Seigneur. - Non... les incrédules ne sont pas heureux ![Sourate Al-Mou'minoune 23:117]

Interroge ceux de nos prophètes que nous avons envoyés avant toi. Avons-nous établi, à côté du Miséricordieux, une divinité qu'ils devraient adorer ?[Sourate Az-Zoukhrouf 43:45]

Il raconte que chacun des messagers avait exhorté les hommes à adorer le Seigneur sans rien Lui associer.

Vous avez un bel exemple en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, lorsqu'ils dirent à leur peuple : «Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors de Dieu ; nous vous renions ! Que l'inimitié et la haine paraissent constamment entre nous et vous, jusqu'à ce que vous croyiez en Dieu, L'Unique ![Sourate Al-Moumtahana 60:4]

Et Il () dit à propos des polythéistes:

Quand on leur disait : « Il n'y a de divinité que Dieu », ils s'enorgueillissaient, et ils disaient : « Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète possédé ? »[Sourate Sâd 38:35-36]

De telles confirmations sont extrêmement nombreuses dans le Coran.

L'Unicité ne désigne pas seulement l'unicité de la divinité (tawhid al rouboubiyat), c'est-à-dire croire que Allah a créé à Lui seul le monde, comme l'imaginent certains penseurs et soufis. Ces derniers pensent que s'ils témoignent des preuves confirmatoires, ils auraient accomplit l'objectif de l'unicité. S'ils attestent ce fait et y croient absolument, ils auraient atteint le but de l'Unicité car lorsque l'homme reconnaîtrait les attributs que Dieu mérite et L'innocenterait de tout ce qu'Il ne mérite pas ; admettant qu'Il est Le Seul créateur de tout, il deviendrait monothéiste simplement en attestant qu'il n'y a point de Dieu que Lui et reconnaissant qu'Allah est Le seul dieu digne d'adoration et cela reviendrait donc à n'adorerait que Lui sans rien lui associer.

Or Allah est avant tout Celui qui mérite d'être adoré et non pas Celui qui est capable de créer.

Lorsque l'homme interprète le mot de « Dieu » en tant que Celui qui est capable de créer et pense que ce sens est la description propre de Dieu, puis il conçoit que la confirmation de cette idée est l'objectif de l'unicité, il ne connaît pas la vérité de la science de l'unicité qu'Allah envoya par l'intermédiaire de son Messager.

Les polythéistes arabes reconnaissaient qu'Allah est Le seul créateur de tout; pourtant ils étaient des polythéistes. La plupart d'entre eux ne croient en Dieu qu'en lui associant d'autres divinités[Sourate Yoûsouf 12:106]

Un groupe de Salaf (anciens) a dit : "Si tu demandes à ces gens: Qui a créé les cieux et la terre ? Ils te répondent: Allah! Pourtant, ils adorent un autre que Lui".

Allah nous informes aussi de ce comportement: Dis: "A qui appartient la terre et ceux qui y sont? si vous savez". Ils diront: "A Allah". Dis: "Ne vous souvenez-vous donc pas?"Dis: "Qui est le Seigneur des sept cieux et le Seigneur du Trône sublime?" Ils diront: [ils appartiennent] "A Allah". Dis: "Ne craignez-vous donc pas?" Dis: "Qui détient dans sa main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n'a pas besoin d'être protégé? [Dites], si vous le savez!" Ils diront: "Allah". Dis: "Comment donc se fait-il que vous soyez ensorcelés?"[Sourate Al-Mou'minoûn 23:84-89]

Quiconque admet qu'Allah tout puissant est Le Dieu de tout et Le créateur de tout n'est pas nécessairement un homme qui L'adorerait sans rien Lui associer, L'invoquerait tout exclusivement, espèrerait du bien de Lui, Le craindrait tout exclusivement, ferait des amis et des ennemis par Lui, obéirait à ses Messagers, ordonnerait ce qu'Il ordonne et interdirait ce qu'Il interdit.

La plupart des polythéistes admirent qu'Allah est le créateur de tout et reconnurent pourtant des intercesseurs qu'ils mirent au même pied d'égalité que Lui.

Allah dit : Prendront-ils des intercesseurs en dehors de Dieu ? Dis : « Et s'ils ne possèdent rien ? S'ils ne comprennent pas ?» Dis : « L'intercession appartient à Dieu. A lui la royauté des cieux et de la terre ! Vous retournerez vers lui ! »[Sourate Az-Zoumar 39:43-44]

Ce qu'ils adorent en dehors de Dieu ne peut ni leur nuire, ni leur être utile. Ils disent : « Voilà nos intercesseurs auprès de Dieu ! ». Dis : « Informerez-vous Dieu de ce qu'il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? » Gloire à lui ! Il est très élevé au-dessus de ce qu'ils lui associent ! »[Sourate Yoûnous 10:18]

Vous voilà venus à Nous, seuls, comme Nous vous avons créés une première fois. Vous avez abandonné ce que Nous vous avions accordé. Nous ne voyons pas vos intercesseurs près de vous, ceux que vous considériez comme vos associés. Ceux que vous considériez ainsi ont rompu avec vous; ils ont disparu loin de vous »[Sourate Al-'An`âm 6:94]

Certains hommes prennent des associés en dehors de Dieu ; ils les aiment comme on aime Dieu[Sourate Al Baqarah 2:165]

Ainsi, des hommes pareils se prosternaient pour le soleil, la lune et les astres; ils les invoquaient, jeûnaient et immolaient pour elles. Ils disent ensuite que leur comportement n'est pas une forme de polythéisme; le polythéisme serait professé s'ils croyaient que ces créatures sont celles qui gèrent leurs destinées. S'ils les considèrent comme une cause et un intermédiaire, ils ne seront pas des polythéistes pourtant, il est absolument connu, du point de vue de l'Islam, que ceci est bien une forme de polythéisme.


2) La raison pour laquelle l'homme a été créé

A propos des paroles divines suivantes : Je n'ai crée les Djinns et les hommes que pour qu'ils m'adorent[Sourate Adh-Dhâriyât 51:56]

Shaykh Al Islam (Ibn Taymiyyah) a dit : "L'adoration désigne l'obéissance à Allah en obtempérant aux ordres divins exprimés par l'intermédiaire des messagers."

Il a dit aussi : "L'adoration est un nom comportant toutes les paroles et tous les actes apparents et internes que le Seigneur aime et agrée."

Ibn-ul-Qayyim a dit quant à lui: "L'adoration est composée de quinze règles ; quiconque les applique aurait atteint les degrés de la servitude. Car, l'adoration est répartie entre le cœur, la langue et les membres du corps. Les dispositions de la servitude sont au nombre de cinq :

- obligatoire
- agréable
- illicite
- détestée
- permise

Elles sont propres à chacun des organes précités, le cœur, la langue et les membres."

L'adoration a pour origine, selon l'imam Al Qourtoubi l'humilité et la soumission. 

Les devoirs légaux des personnes chargées sont désignés par des adorations car elles les appliquent en se soumettant au Seigneur. Le sens du verset coranique est comme suit : Le Seigneur tout puissant a raconté qu'Il n'a créé les Djinns et les humains que pour L'adorer. C'est bien la sagesse et la morale de leur création ; elle est aussi la sagesse légale religieuse.

Ibn Kathir a dit : "L'adoration d'Allah désigne son obéissance en exécutant ce qu'Il ordonne et abandonnant ce qu'Il interdit."

Voilà la vérité-même de la religion de l'Islam. Car le mot « Islam » désigne la soumission au Seigneur, et par conséquent la résignation, l'humilité et la subordination.

Ce verset peut également être interprété comme suit : Allah a créé les créatures pour L'adorer exclusivement sans rien Lui associer. Quiconque Lui obéit sera bien récompensé. Quiconque Lui désobéit sera gravement torturé. Il déclare aussi qu'Il n'a point besoin d'eux : ils sont les pauvres quelques soient leurs conditions et Il est Leur créateur et Leur seul dispensateur.

'Ali ibnou Abi Taleb dit au sujet de ce verset : "Il n'a créé les Djinns et les humains que pour leur donner l'ordre de L'adorer et les exhorter à Son adoration." Moujahed ajoute : "...que pour leur ordonner et leur interdire."

Cette explication est puisée du verset suivant : L'homme pense-t-il qu'on le laissera libre ?[Sourate Al-Qiyâma 75:36]

Al Chafi'i a dit : "Il n'est ni ordonné, ni prohibé"

Allah dit à divers endroits du Coran : Adorez votre Seigneur ; Craignez votre Seigneur. Il leur ordonne de faire ce pour quoi ils ont été créés. Il a envoyé les messagers à cet effet. Voilà le sens-même du verset coranique, sens appréhendé par l'ensemble des Musulmans qui l'utilisent comme preuve.

Il dit aussi que ce verset ressemble à un autre, à savoir Nous n'avons envoyé un prophète que pour qu'il soit obéi, avec la permission de Dieu[Sourate An-Nisâ' 4:64]

Mais le Prophète peut être obéi ou désobéi. Il en est de même pour ceux qu'Il () a créés afin qu'ils L'adorent: ils ont le choix de L'adorer ou ne pas L'adorer. Allah, en fait, exécute une chose et non pas les deux : Il dit qu'Il les a créés afin qu'ils L'adorent.

L'adoration sera leur acte qui leur apportera leur bonheur car ils feront ce qu'Il aime et agrée. 

Citons pour preuves sur cette interprétation des hadiths qui nous sont parvenus et dont nous citons un hadith rapporté par Mouslim d'après Anas ibnou Malek, d'après le Prophète qui dit :

« Le Seigneur dit au damné du Feu le moins torturé : Si tu possédais la vie présente, ce qu'elle contient et son équivalent, la sacrifierais-tu pour te racheter ? Oui, répondra-t-il! Et le Seigneur de dire: Je t'ai demandé une chose plus facile que cela lorsque tu étais encore dans les reins d'Adam : Je t'ai demandé de ne point m'associer pour que je ne t'introduise pas au Feu. Mais tu n'as voulu que le polythéisme » (Rapporté par Ahmed, Boukhari et Mouslim)

Ce polythéiste a désobéi à l'ordre divin, à savoir la foi en Son Unicité et ne rien Lui associer. Voici la volonté légale religieuse.

Il y a entre la volonté légale religieuse et la volonté universelle prédestinée une généralité et une spécificité absolue réunies dans le droit du fidèle obéissant. Quant à la volonté universelle prédestinée, elle est propre au désobéissant.


Published by Abou Malik - at Tawhid (L'unicité d'Allah)

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog