Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les ablutions sont un préambule à la prière. Nous les faisons par obéissance à un ordre divin : « Ô les croyants ! Pour vous mettre en état de prier, lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes ; passez les mains mouillées sur vos têtes ; et lavez vous les pieds jusqu’aux chevilles. Et si vous êtes en état d’impureté lavez vous entièrement le corps… » 5/6

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ إِذَا قُمْتُمْ إِلَى الصَّلاةِ فاغْسِلُواْ وُجُوهَكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ إِلَى الْمَرَافِقِ وَامْسَحُواْ بِرُؤُوسِكُمْ وَأَرْجُلَكُمْ إِلَى الْكَعْبَينِ وَإِن كُنتُمْ جُنُباً فَاطَّهَّرُواْ وَإِن كُنتُم مَّرْضَى أَوْ عَلَى سَفَرٍ أَوْ جَاء أَحَدٌ مَّنكُم مِّنَ الْغَائِطِ أَوْ لاَمَسْتُمُ النِّسَاء فَلَمْ تَجِدُواْ مَاء فَتَيَمَّمُواْ صَعِيداً طَيِّباً فَامْسَحُواْ بِوُجُوهِكُمْ وَأَيْدِيكُم مِّنْهُ مَا يُرِيدُ اللّهُ لِيَجْعَلَ عَلَيْكُم مِّنْ حَرَجٍ وَلَـكِن يُرِيدُ لِيُطَهَّرَكُمْ وَلِيُتِمَّ نِعْمَتَهُ
عَلَيْكُمْ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ



Le Prophète salla Allahu 3alayhi wa salâm nous a appris que la prière sans ablutions est invalide : 
« Allah n’accepte pas la prière de l’individu qui s’est rendu aux toilettes [dont l’organisme vient de rejeter du gaz, de l’urine ou des excréments] que si ce dernier refait ses ablutions. » (muslim et bukhary)


Par ailleurs, faire ses ablutions est un acte béni et porteur de beaucoup de bienfaits. Tout croyant doit le faire autant que possible et de façon permanente.


La hadith suivant rapporté par ‘Anbasa as-sulami du Prophète 3alayhi salat wa salâm nous
explique les bienfaits des ablutions :

« Qui prends de l’eau pour se purifier, en se rinçant la bouche et en inspirant et expirant l’eau par le nez, voit les péchés de sa face sortir avec l’eau de sa bouche et de son nez. Quand il lave son visage comme Allah l’a ordonné, les péchés de sa face sont lavés avec l’eau qui coule de sa barbe. Quand il lave ses bras jusqu’aux coudes, les péchés commis par ses mains tombent avec l’eau qui coule de ses doigts. Quand il passe ses mains mouillées sur sa tête, les péchés commis par son cerveau partent avec l’eau qui coule de ses cheveux. Quand il lave ses pieds jusqu’aux chevilles, les péchés commis par ses pied tombent avec l’eau qui coule de ses orteils. Une fois la prière accomplis et Allah remercié, il redevient aussi innocent que le jour de sa naissance. »

 

 

DESCRIPTION PRATIQUE DES ABLUTIONS

 

Toujours commencer par la droite

*N’oubliez pas, que pour faire les ablutions, il faut tout d’abord avoir l’intention de faire les ablutions.

 

*Prononcez : « Bismillah », puis lavez les mains trois fois ;

 

*Rincez votre bouche trois fois (en utilisant le siwak : sunnah). Quand vous êtes en état de jeûne faites attention de ne pas avaler de l’eau ;

 

*Inspirez et expirez l’eau par le nez pour bien le nettoyer, trois fois ;

 

*Lavez toute la surface du visage de manière à passer l’eau sur tous les endroits, en fesant pénétrer l’eau dans la barbe (pour l’homme) ;

 

*Lavez bien vos bras, en frottant des doigts jusqu’aux coudes, et en passant l’eau partout ;

 

*Passez les mains mouillées sur toute la surface des cheveux ;

 

*Passez sur les oreilles ;

 

*Lavez les pieds l’un après l’autre, en faisant pénétrer l’eau entre les orteils, et passez l’eau partout.

 

* Prononcez : Ash hadu an la ilaha illa Allah wa ash hadu anna Muhammadan rasulullah.

Allahumma j3alni min at-tawwabin, wa j3alni min al mutatahirin.

 

 

LES ACTES INVALIDANT LES ABLUTIONS

 

Les ablutions sont nulles et invalides dans les cas suivants :

 

 * Tout liquide ou solide rejeté par l’organisme humain à travers l’un de ses orifices (urines, excréments, sécrétions liquides des organes génitaux en état d’excitation sexuelle ou de maladie, gaz) annule les ablutions et nécessite leur renouvellement.

 

     * Tout ce qui influe sur la perception et la raison (le sommeil profond, l’état de folies ou d’hystérie, l’évanouissement, l’ivresse, l’effet stupéfiant des médicaments ou d’autres substances) annule les ablutions et nécessite leur renouvellement.

 

      * Toucher son organe sexuel directement (pas à travers les vêtements) annule les ablutions et nécessite leur renouvellement. Cela dit, certains jurisconsultes  pensent que ce geste n’annule pas les ablutions.
Quant aux actes suivants : Toucher son épouse, avoir un saignement, vomir, rire en pleine prière, faire la toilette du mort,  il n’y a pas de preuves assez fortes confirmant qu’ils annulent les ablutions. Par mesure de précaution, il vaut mieux refaire les ablutions. Mais si on ne les refait pas, on n’est pas fautif .

 

 

LES ACTES OBLIGATOIRES ET RECOMMANDES


Pour accomplir ses ablutions comme il se doit il faut observer rigoureusement certains actes obligatoires. L’oubli de l’un de ces actes provoque l’invalidité des ablutions. Il y a, par ailleurs d’autres actes qui sont fortement recommandés. Si l’on oublie l’un d’eux, les ablutions sont tout de même valables. Mais on n’obtient pas la récompenses pour ces actes non accomplit.


Les actes obligatoires des ablutions sont :

1- L’intention de les accomplir.

2- Laver toute la face à partir des cheveux jusqu’au menton et à partir d’une oreille jusqu'à l’autre.

3- Laver les bras jusqu’aux coudes.

4- Passer les mains mouillées sur la tête.

5- Laver les pieds jusqu’aux chevilles.

6- Respecter l’ordre énuméré ci-dessus.


Quand aux actes recommandés ils sont :

1- Dire bismillah.

2- Utiliser le siwak pour frotter les dents.

3- Laver les mains 3 fois avant de procéder aux ablutions.

4- Se rincer la bouche 3 fois.

5- Inspirer et expirer l’eau par le nez 3 fois.

6- Faire pénétrer l’eau dans les poils de la barbe (pour les hommes).

7- Faire passer l’eau entre les doigts et les orteils.

8- Laver les membres 3 fois ; quant à la tête et les oreilles sur lesquelles on passe les mains mouillées, on ne le fait qu’une fois.

9- Commencer toujours par les membres droits.

10- Passer les mains mouillées sur les oreilles.

11- Passer l’eau et bien frotter le membre lavé. Si l’eau ne touche pas tout le membre,
les ablutions sont nulles.

12- Laver tous les membres dans l’ordre successivement sans marquer d’arrêt.

13- Économiser l’eau.

14- Répéter l’invocation suivante : « Ô Allah, pardonne moi mes péchés, élargis ma demeure, bénis mes biens » car cette invocation demande à la foi le bien dans l’au-delà et dans l’ici- bas.

15- Une fois les ablutions finies on doit prononcer la shahada « Ash hadu an la ilaha illa Allah wa3dahu la sharika la, wa ash hadu anna muhammadan rasul Allah » On peut aussi ajouter « Allahumma inni j3alni min at-tawabeena wa j3alni min al mutatahhireen »


Il faut alors faire une prière de 2 cycles, sans penser aux affaires de la vie mondaine. On se voit, par la sorte pardonné de tous ses péchés précédents. Plusieurs hadiths confirment cela
.

 

 

LES ACTES D’ADORATIONS NECESSITANT LES ABLUTIONS :

 

Tous les jurisconsultes sont unanimes  à propos des deux actes suivants : faire la prière et faire le tour de la Ka3ba. On ne peut les accomplir sans avoir fait, au préalable, les ablutions.

Plusieurs jurisconsultes ordonnent aussi les ablutions pour toucher le Coran, cependant l’argument fort manque à ce propos. Il n’y a pas de texte fondamental qui justifie cette obligation.  

 

Comment passer les mains sur les chaussons :

 

Par chausson, on désigne les chaussons de cuir couvrant les pieds jusqu’au chevilles.
Par chaussettes, on désigne tous types de chaussettes couvrant le pied et la jambe.

Plusieurs textes prouvent que les croyants, hommes et femmes, ont le droit de passer les mains mouillées sur les pieds couvert de chaussettes opaques et épaisses ou des chaussons de cuir, et ce au lieu de les laver. Cette permission est accordée aux sédentaires ou aux voyageurs ayant une raison (comme la crainte de l’eau trop froide) ou non.

Le sédentaire a le droit à le droit de le faire durant 24h.
Exemple : Il fait ses ablutions pour la prière de l’aube (Fajr), met ses chaussettes propres ou chaussons de cuir A la prière du midi (zhurh) il fait ses ablutions en passant les mains mouillées sur ses pieds couverts. Il peut refaire cela jusqu’au lendemain à la prière de zhurh. A condition qu’il ne nécessite pas de faire ses grandes ablutions, ou qu’il n’est pas enlever ses chaussettes, ou chaussons.

Le voyageur dispose d’une permission de trois jours.


Rappelons que cette permission est donnée à la personne qui met ses chaussettes ou chaussons de cuir, alors qu’elle est en état de pureté, c’est-à-dire après avoir fait ses ablutions (mineure ou majeure).

 

 

Tirré de Fiqh al3Ibadat de Hassan Ayyub

 

 

 

 

Published by Abou Malik - As Salat

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog