Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Les mourjia contemporain propage leur poison de l'irja en utilisant des paroles qui les trahissent sans le savoir, comme la parole « son acte est une indication de sa mécréance intérieur », en disant cela il conditionne la mécréance à ce qui est lié au cœur, et que l'acte (de mécréance) en lui même ne fait pas sortir de l'islam.

 

Il est vrai que l'acte de mécréance est un indicateur de la mécréance intérieur, seulement, Ahl Sunna dit que l'acte lui même fait sortir de l'islam et qu'il n'est pas juste un indicateur de la mécréance intérieur.

 

Ach-Chahristâni dit :

 

« et c’est vers cette doctrine que pencha Ibn Ar-Râwinidi et Bichr Al Marrîssî, les deux ont dit : « L’imâne est le la croyance du cœur et la langue ensemble et le koufr est le djhoûd et l’inkâr (reniement), et le fait de se prosterner pour le soleil, la lune ou la statue n’est pas de la mécréance en soi mais une marque (indication) de mécréance. »(Al Milal wa an-Nihal 1/144 Dar al Ma3rifa , 1404h.)

 

Ibn Taymiya dit aussi:

 

« ..parmi les mourdjia, les compagnons d’Abî Mou3âdh At-Toumânî … Abou Mou3âdh disait : celui qui tue un prophète ou le gifle a mécru mais pas à cause de la gifle en elle-même mais à cause de la moquerie, de l’inimité et de la haine qu’il a pour lui» Majmou Al Fatawa 7/547

 

Voilà l'irja dissimulé de certaines sectes de nos jours, on voit bien que les savants d'Ahl Sunna ont qualifié cette croyance (de croire que la mécréance ne peut être que du cœur et de la langue) comme étant de l'irja, qu'Allah azza wa jal nous en préserve.

 

Voici la position d'Ahl Sunna à ce sujet :

 

Ibn Taymiya a dit :

 

 

 

« Cette question a deux volets. Le premier est de prouver la mécréance extérieure et le deuxième est de prouver la mécréance intérieure. Quant au deuxième volet, il est bâti sur le fait que l’imân soitparole et action comme nous l’avons dit précédemment. Il est impossible que l’homme ait un imân installé dans son coeur qu’Allah lui a imposé de prier, de s’acquitter de la zakât , du jeune et du hajjet qu’il vive ensuite toue sa vie sans se prosterner une seule fois, sans jeûner le mois de Ramadan, sans s’acquitter de la zakât , sans aller au hajj , ceci est impossible et ne peut survenir sans qu’il y ait de l’hypocrisie et de la zandaqa dans le cœur mais pas avec un imân valide » Al Fatawa 6/616



Le sheikh cite bien 2 types de mécréance, extérieure et intérieure, ensuite il stipule que celui qui commet aucun acte n'est pas d'iman valide, contrairement au néo mourjia de l’extrême qui vont jusqu'à dire que celui qui commet aucun acte à un iman valide qu'Allah nous préserve de cet égarement.

.

 

Et Allah est le plus savant.





Published by Abou Malik - al Iman (La foi)

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog