Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'imâm Achawkânî et le pouvoir de création !




L'imâm Achawkânî -Rahimahou Allah- dit dans Fathou Al Qadîr :

وقوله: { بِـئَايَةٍ } في محل نصب على الحال، أي: متلبساً بعلامة كائنة { مّن رَّبّكُمْ }. وقوله: { أَنِى أَخْلُقُ } أي: أصوّر، وأقدّر { لَكُمْ مّنَ ٱلطّينِ كَهَيْئَةِ ٱلطَّيْرِ } وهذه الجملة بدل من الجملة الأولى، وهي: { أَنّى قَدْ جِئْتُكُمْ } أو بدل من آية، أو خبر مبتدأ محذوف، أي: هي: أني، وقريء بكسر الهمزة على الاستئناف. وقرأ الأعرج، وأبو جعفر، " كهيئة الطير " بالتشديد، والكاف في قوله: { كَهَيْئَةِ ٱلطَّيْرِ } نعت مصدر محذوف، أي: أخلق لكم خلقاً، أو شيئاً مثل هيئة الطير.

Sa Parole : " Avec un signe " ... j'ai avec moi et j’accomplis un signe venant de " Votre Seigneur ". Et Sa Parole " Je crée "càd : je forme et modèle " pour vous de l'argile comme la forme d'un oiseau ".... Jusqu'à dire : c'est a dire : je crée pour vous une création, ou une chose semblable à la forme d'un oiseau .

Commentaire : On voit ici que l'imâm Chawkânî -Rahimahou Allah- a tout d'abord défini le terme Akhlouqou/ je crée, par le modelage, puis l'emploie à nouveau pour décrire l'action de création de Issa 'alayhi Assalâm, sans rappeler le sens du Khalq dans ce contexte.

Il n'eut besoin de le rappeler car d'une part il le définit précédemment et de l'autre, l'acte de Issa -'alayhi Assalâm- ne peut en aucun cas être assimilé à l'acte de création d'Allah Ta'ala. Et ce aussi bien aux yeux de l'imâm Chawkânî et que tout autre musulman.

De ce fait, si dans un contexte donné, la définition du Khalq n'est pas précisée, et que la création est tout de même attribuée à Issa 'alayhi Assalâm, le modelage est l'unique sens à lui donner. Et en aucun cas, l'acte de Donner la vie ne peut être visé.

Et seul une personne qui jusqu'aujourd'hui n'a pas cerné les réalités de l'Unicité Divine peut en arriver à ce genre de déduction -qu'Allah nous en Préserve -.

Voici quelques exemples contemporains de l'utilisation du terme créer en ce sens :

http://www.softonic.fr/s/qui-a-cr%C3...a-libert%C3%A9



Voici une définition intéressante du modelage :

Le modelage : L'idée de modelage fait tout de suite penser à la pâte à modeler que l'on travaille si facilement avec les doigts. C'est la technique la plus primitive et la plus directe de mise en forme d'un solide plastique, en l'occurrence la terre ou argile (grès, porcelaine ou faïence). Le modelage en terre n'a cessé d'être pratiqué au fil des siècles. Dans un bon nombre de cas, il a permis au sculpteur de préciser sa pensée. Il a rarement eu un caractère définitif à cause de sa fragilité, mais à partir de la Renaissance, il se voit attribuer un caractère privilégié puisque le sculpteur exécute tous ses modèles en terre et donne à reproduire ses œuvres à des mouleurs, fondeurs ou praticiens (agrandisseurs). Beaucoup d'artistes modernes, en quête de nouveauté, emploient pour leurs créations des matériaux inattendus : des tôles, des pièces métalliques et même des matières plastiques.

La méthode consiste à ajouter ou retirer de la matière autour d'un ou plusieurs centres qui deviendront « l'âme » de la sculpture. Cette technique du modelage s'applique aux matériaux dits « plastiques », c'est-à-dire susceptibles de se déformer de façon réversible sous l'effet de forces minimes (l'argile, la cire, le plâtre et des pâtes à modeler diverses). À tout moment, de la matière peut être retirée ou ajoutée, les « repentirs » sont permis (jusqu'à un certain point, cependant). La souplesse du matériau permet d'enregistrer les impressions les plus fugitives avec une liberté totale. La limitation principale du matériau réside dans sa résistance souvent assez faible. Le séchage lent de la sculpture est l'étape suivante pour l'argile et le plâtre, le refroidissement pour la cire et la cuisson pour l'argile sèche.

Réf: Wikipedia, je ne poste pas le lien en raison des images indécentes qu'il présente.

Commentaire : On voit donc que l'utilisation du verbe créer pour le modelage est tout à fait courante dans les langages humains, pourquoi donc chercher à la rendre uniforme ?!

Le but de toutes ces citations est de répondre à l'ambiguité propagée par les Qoubouris, qui se résume à dire que :

. Etant donné qu'Allah a Rendu Issa 'alayhi Assalâm capable de guérir les lépreux et les aveugles de naissance, de donner la vie aux morts et créer des oiseaux à partir d'argile, celui qui pense qu'un Prophète ou un saint détient ce pouvoir et par conséquent s'oriente vers lui et l'implore de lui accorder un enfant, ou redonner vie à un défunt ou guérir un malade, n'a en aucun cas adoré autre qu'Allah, commis du Shirk ou donné un égal à Allah. Car il ne lui demanda pas ce que Seul Allah peut faire, étant donné ce prophète ou ce saint à reçu ce pouvoir d'Allah !

Ces nouveaux païens ne distinguent pas le Tawhîd du Shirk, ni l'Imân du Koufr, qu'Allah nous en Préserve.

Et Allah Demeure Le Plus Savant

 

 

L'imâm Abou Hayyân Al Andalousî et les miracles de Issa 'alayhi Assalâm



L'imâm Abou Hayyân Al Andalousî né en 654 h correspondant à l'an 1256 selon le calendrier grégorien dit dans son Tafsir " Al Bahrou Al mouhît "au sujet de l'acte de Khalq de Issa 'alayhi Assalâm :

والخلق يكون بمعنى الإنشاء وإبراز العين من العدم الصرف إلى الوجود . وهذا لا يكون إلاَّ لله تعالى .

Et le Khalq peut aussi signifier : donner naissance et faire apparaitre une chose à partir du néant pour qu'elle existe, et ceci ne peut être que l'oeuvre d'Allah "

Il dit ensuite au sujet du sens de " par la permission d'Allah "

ومعنى : بإذن الله ، أي بتمكينه وعلمه بأني أفعل ، وتعاطي عيسى التصوير بيده والنفخ في تلك الصورة تبيين لتلبسه بالمعجزة ، وتوضيح أنها من قبله ، وأما خلق الحياة في تلك الصورة الطينية فمن الله وحده

Et le sens de " bi Idhni Alllah " c'est a dire par le fait qu'il m'en ai disposé et Sait que je le fait. Le fait que Issa s'adonne à la formation( de l'oiseau, ndlt) par sa main et à insuffler dans l'image formée de l'oiseau, montre qu'il a fait ce miracle, et expose clairement que cet acte vient de lui. Quand à la création de la vie dans ce corps ( ou l'image formée de l'oiseau, ndlt) en argile, cela vient d'Allah Seul ". Fin de citation.

Allah n'a donc jamais Donné le pouvoir de créer, au sens de donner la vie à un être inerte ou mort, à qui que ce soit. Ce pouvoir est Propre à Allah et celui qui pense qu'Allah Peut donner ce genre de pouvoir à une créature, ne peut en aucun cas blâmer les chrétien pour leur adoration de Issa 'alayhi Assalâm.

Et quand on parle de détenir un pouvoir, on vise par là la capacité d'en disposer selon sa volonté et d'avoir le choix de choisir le moment et la manière de l'exercer.

Et aussi longtemps que nous n'avons pas ce choix de décision, nous ne détenons pas ce pouvoir, même s'il nous est attribué au sens figuré.

Par exemple, détient on le pouvoir de rêver ?

La réponse est que :

A. Si on vise le fait que l'on fait des rêves, oui nous rêvons sans aucun doute.

B. Mais si on vise le pouvoir de choisir la nature de nos rêves, dans ce cas non, nous ne pouvons choisir de quoi nous allons rêver.

Par conséquent, nous ne détenons pas le pouvoir de rêver, car une des conditions sine qua non de la détention d'un pouvoir est absente, à savoir le pouvoir de décision des moments et de la manière d'en disposer.

Il en est du pareil au même pour l'action de donner la vie, l'ange qui insuffle l'âme dans le ventre de la mère après 42 jours comme le rapportent l'imâm Muslim, détient il ce pouvoir ?!

La réponse est que non, car il ne décide pas du moment et la manière d'en faire usage, il est simplement assujetit à un ordre Divin, auquel il obéit.

Aussi, nous ne pouvons dire que l'ange donne la vie au sens réel du terme.

 

 

L'imâm Al Qortobî et les actes de Issa et Djibrîl !



Voici une parole de l'imâm Al Qortobî au sujet de l'acte de Issa alayhi Assalam, qui est très intéressante :

قال القرطبي : ((وكان تسوية الطين والنفخ من عيسى والخلق من الله، كما أن النفخ من جبريل والخلق من الله )).اهـ

Il dit Rahimahou Allah : " La préparation de la terre et le soufflement venait de de Issa et la création venait d'Allah, au même titre que c'est Jibril qui insufflait et Allah qui créait ".

Je pense que cette citation est plus que claire dans la distinction entre les actes des hommes, qui peuvent leur être attribués réellement et les Actes d'Allah qui Lui sont spécifiques.

L'acte de préparer la terre entre dans les capacités humaines,l'homme peut comme bon lui semble, aussi longtemps qu'Allah n'intervient pas pour l'en empêcher. Il est donc souverain de cette capacité car Allah le lui a Permis. De même pour l'acte de souffler ou insuffler .

Quand à l'acte de créer, c'est a dire de donner existence à une chose à partir du néant, il est spécifique à Allah Ta'ala, et quiconque attribue cet acte à une créature, est un Moushrik, même s'il pense qu'Allah lui en a Fait don et que cela est une faveur de Sa part envers Ses pieux serviteurs.

 

 

L'imâm Attabarî et les Actes Propres à Allah !




l'imâm Attabari Rahimahou Allah, plus qu'important :

Allah ta'ala dit : " Et ils dirent : "Nous ne croirons pas en toi, jusqu'à ce que tu aies fait jaillir de terre, pour nous, une source;

Ou que tu aies un jardin de palmiers et de vignes, entre lesquels tu feras jaillir des ruisseaux en abondance;

Ou que tu fasses tomber sur nous, comme tu le prétends, le ciel en morceaux, ou que tu fasses venir Allah et les Anges en face de nous ;

Ou que tu aies une maison [garnie] d'ornements; ou que tu sois monté au ciel. Encore ne croirons-nous pas à ta montée au ciel, jusqu'à ce que tu fasses descendre sur nous un Livre que nous puissions lire". Dis[-leur]: "Gloire à mon Seigneur! Ne suis-je qu'un être humain-Messager? "

Ibn Jarir dit en commentaire de ce Verset : " Dis Soubhana Rabbi/ Gloire à mon Seigneur " Allah -que son Nom soit Sanctifié- dit à Son Prophète Mohammad Salla Allahou 'alayhi wa Sallam : Dis O Mohammad à ces moushrikines de ton peuple, qui t'ont tenu ces propos, afin déclarer la pureté d'Allah de ce dont ils le caractérisèrent, et pour proclamer que sa Grandeur est telle qu'il ne peut être l'objet de l'action d'une tiers personne qui le ferait venir, ou ferait venir ses anges.
Ou qu'il me soit possible d'avoir accès à l'une des choses que vous m'avez demandé " Serais je autre qu'un homme envoyé " :

Il dit :Serais je autre qu'un serviteur parmi ses serviteurs fils d'Adam, Comment pourrais je donc faire ces choses que vous me demandez, alors que le Seul Capable de les faire est mon Créateur. Quand à moi , je ne suis qu'un simple Messager, qui vous transmait le contenu de mon Message.

Quand aux choses que vous me demandez de faire, elles sont entre les mains d'Allah dont nous sommes vous et moi les serviteurs. Nul en dehors de Lui ne peux faire ces choses
 " .

Médites donc , comment l'imâm Attabari à indiqué que le sens du Tasbîh " Soubhana Rabbi " dans le Verset désigne le désaveu du fait qu'autre qu'Allah puisse faire ces actes, ou qu'il soit demandé à autre qu'Allah de faire ces actes.

Tu comprendras alors qu'aux yeux d' Attabari , qui est l'imâm Des Moufassirines, Allah est le Seul en mesure de faire Ses Actes, et que cette capacité est un Attribut qui prouve son Droit d'être adoré. "

 

 

La différence entre le miracle de Moussa 'alayhi Assalâm et le Sihr des sorciers !





Pour ce qui est de Moussa alayhi Assalam, Allah transforma réellement ce baton en serpent, contrairement au sorcier qui ne transformèrent pas leur baton en serpent, car LA CAPACITE DE CHANGER L'ESSENCE MEME DES CHOSES ET LEUR NATURE n'appartient qu'a Allah, étant donné que changer les règles universelles n'est pas du ressort de l'homme et n'entre pas dans sa capacité, comme le dit Ibn Hazm Rahimahou Allah.

Je vous enverrais la citation d'Ibn Hazm tiré d'Al Milal wa Annihal et dans laquelle il répond au Ashâ'ira dans leur définition du miracle, reprenant entre autre l'exemple de Moussa alayhi Assalam et le changement d'état du baton pour exposer que ceci est un miracle que Seul Allah est Capable de faire.

L'imâm Ibn Hazm Rahimahou Allah dit dans " Al Milal wa Annihal " :

Les miracles des Prophètes sont exclues des degrés et natures de ce qui se trouve dans le monde et la fondation même du monde. Et aucun d'eux se respectent l'une des lois ou règles connues.( Mais les miracles sont, ndlt) d'un tout autre ressort, ils changent la nature des choses et altèrent leurs caractéristiques essentiels, tel que fendre la lune et ouvrir la mer, faire surgir de la nourriture et de l'eau à partir du néant, changer le bâton en serpent, redonner vie à un mort dont le corps fut consumé et faire surgir une chamelle d'un rocher... etc parmi les choses qui reviennent à altérer les caractéristiques essentielles ( d'une chose, ndlt) et à travers lesquelles (les choses, ndlt) méritent leur nom, et sur leur base les définitions et limites sont établies.
 " Fin de citation


Ici Ibn Hazm répond au Ashâ'ira dont la doctrine revient à nier la nature des choses sous pretexte que Seul est Capable de toute chose.

Et comme vous le verrez dans la citation d'Ibn Hazm, le fait de redonner la vie au mort ne respectent aucune règle de causalité et n'est dans la capacité d'aucun être vivant. Elle ne fait pas partie de la nature humaine.

Et j'insiste bien sur le fait qu'elle ne fasse pas partie de la nature humaine, car on ne demande à un être que ce qui fait partie de sa nature et lui demander ce qui n'est pas naturelle chez cet être et chez aucun être vivant revient à lui accorder une autre nature qui elle est Divine.

Car toute demande fait appel à la pratique et la mise en exercice d'une nature présente en l'être qui est l'objet de cette demande.

Quand à l'exemple ou plutot la Shoubha cité pour remettre en cause ce principe, disant que celui qui demande à un être handicapé de lui donner à boire ou l'aider dans une chose dont il est incapable, que ceci n'est pas du Shirk malgré qu'il lui demanda ce qu'il ne sait pas faire. La réponse à cette Shoubha est que les termes furent établie afin de décrire des significations et ces significations peuvent changer en fonction du contexte.(1)

Or toute personne censé sait que ce genre de demande est usuellement parlant une forme de moquerie ou plaisanterie, et non une réelle demande d'excercice de ses capacités. Ceci d'une part.

D'une autre part, ma capacité de tendre la main, ne s'oppose pas aux règles universelles présents en ce monde, et les hommes et Djinns sont capables de le faire.

Il est donc possible qu'un sorcier, ordonne à un handicapé de lui donner à boire et que cet handicapé puisse ensuite le faire, car le shaytan travaillant avec ce sorcier aura pousser ses membres.

Et il n'y a là rien de miraculeux et ce n'est pas une chose que Seul Allah peut faire étant donné que les hommes à travers certains procédés en sont capables.

L'analogie entre ce sujet les miracles des Prophètes ou les Karamâts des saints est donc invalide sous tous les plans et comme dit Mohammad Ibn Sirîn " Le soleil et la lune ne furent adorés qu'à cause des mauvaises analogies ". Soyons donc attentif.

Et le simple fait que l'on ne trouve pas de différence apparente entre deux sujets ne doit pas nous amener à leur donner un statut similaire. Observez Al Iz ibn Abdi Assalam qui, comme le rapporte Al Qarâfî dans Al Fourouq, ne trouvait pas de distinction entre le soujoud pour le soleil et les astres et le soujoud pour les parents, mais malgré ça il savait que le soujoud pour les astres est du Shirk Akbar, et que le soujoud pour les parents ne l'est pas s'il est fait par simple respect.

Et jusque la fin de sa vie il ne trouvait pas de réponse, mais malgré cela il resta fidèle à ce qui est connu par tous les Musulmans qui est que le Soujoud pour les astres qu'il soit fait par reconnaissance de leur seigneurie ou par simple respect est du Shirk Akbar qu'Allah ne Pardonne pas. (2)


Quand à la sorcellerie malgré son opposition aux règles connues de la MAJORITE des gens, elle ne contredit pas pour autant les règles universelles.

C'est un savoir satanique qui peut être appris et enseigné comme le dirent plus d'un parmi les savants, tel qu'Ibn Taymiya et d'autres tel que l'imâm Ash'arite Al Bâqillânî dans son livre Al Bayân p 95.

Il dit " Les portes de la sorcellerie sont connues auprès des sorciers et des habitants de Babel, et ce sont des choses connues ".

Et Allah Demeure Le Plus Savant

(1)Pour plus de détails sur cette règle voir le lien suivant in chaâ Allah : http://www.nida-attawhid.com/forum/s...ead.php?t=2853

(2) Tiré en partie des propos de Cheikh Abou Al Hasan Al Azadi dans son ouvrage en défense de Cheikh Mahmoud Abou Omar Hafidhahou Allah

 

 

Ibn Kathir et les Pouvoirs Propres à Allah !




قل هل من شركائكم من يبدأ الخلق ثم يعيده قل الله يبدأ الخلق ثم يعيده فأنى تؤفكون ( 34 ) قل هل من شركائكم من يهدي إلى الحق قل الله يهدي للحق أفمن يهدي إلى الحق أحق أن يتبع أم من لا يهدي إلا أن يهدى فما لكم كيف تحكمون ( 35 ) وما يتبع أكثرهم إلا ظنا إن الظن لا يغني من الحق شيئا إن الله عليم بما يفعلون


34. Dis : "Parmi vos associés, qui donne la vie par une première création et la redonne [après la mort]? " Dis : "Allah [seul] donne la vie par une première création et la redonne. Comment pouvez-vous vous écarter [de l'adoration d'Allah]?

35. Dis : "Est-ce qu'il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité? " Dis : "C'est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité est-il plus digne d'être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu'autant qu'il est lui-même dirigé? Qu'avez-vous donc? Comment jugez-vous ainsi? "

36. Et la plupart d'entre eux ne suivent que conjecture. Mais, la conjecture ne sert à rien contre la vérité! Allah sait parfaitement ce qu'ils font.

وهذا إبطال لدعواهم فيما أشركوا بالله غيره ، وعبدوا من الأصنام والأنداد ، ( قل هل من شركائكم من يبدأ الخلق ثم يعيده ) أي : من بدأ خلق هذه السماوات والأرض ثم ينشئ ما فيهما من الخلائق ، ويفرق أجرام السماوات والأرض ويبدلهما بفناء ما فيهما ، ثم يعيد الخلق خلقا جديدا ؟ ( قل الله ) هو الذي يفعل هذا ويستقل به ، وحده لا شريك له ، ( فأنى تؤفكون ) أ
ي : فكيف تصرفون عن طريق الرشد إلى الباطل ؟


Dans ce Verset nous avons l'invalidation de leur prétention qui consiste à donner un associé à Allah et adorer les idoles et les fausses divinités.

" Dis : "Parmi vos associés, qui donne la vie par une première création et la redonne [après la mort]? " càd : Qui a débuté la création des cieux et de la terre et a donné naissance à ce qui s'y trouve comme créatures. Et qui divisent la masse des cieux et de la terre, et la change par la disparition de ce qui s'y trouve, pour redonner la vie par une nouvelle création ? "

" Dis : "C'est Allah " C'est Lui qui le Fait et est le Seul en mesure de le Faire, sans aucun associé. " Comment pouvez-vous vous écarter [de l'adoration d'Allah]? " càd : comment pouvez vous vous détourner de la voie de la guidée pour suivre le faux.

(
قل هل من شركائكم من يهدي إلى الحق قل الله يهدي للحق ) أي : أنتم تعلمون أن شركاءكم لا تقدر على هداية ضال ، وإنما يهدي الحيارى والضلال ، ويقلب القلوب من الغي إلى الرشد الله ، الذي لا إله إلا هو .


Dis : "Est-ce qu'il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité? : càd : Vous savez très bien que vos associés ne peuvent guider un égaré, car le Seul qui Guide les personnes perdus et égarés, et détournent les cœurs du faux vers la guidé est Allah, la Seule Véritable Divinité ". " Fin de citation Voir Tafsir Sourate Younous.

Quelle est la place de ces Versets dans l'esprit des adorateurs des saints, qui leur attribuent les pouvoirs de guider les cœurs par simple regard de leur part !

 

 

L'imâm Al Qortobî et les Actes Propres à Allah !




Allah ta'ala dit : " Et ils dirent : "Nous ne croirons pas en toi, jusqu'à ce que tu aies fait jaillir de terre, pour nous, une source;

Ou que tu aies un jardin de palmiers et de vignes, entre lesquels tu feras jaillir des ruisseaux en abondance;

Ou que tu fasses tomber sur nous, comme tu le prétends, le ciel en morceaux, ou que tu fasses venir Allah et les Anges en face de nous ;

Ou que tu aies une maison [garnie] d'ornements; ou que tu sois monté au ciel. Encore ne croirons-nous pas à ta montée au ciel, jusqu'à ce que tu fasses descendre sur nous un Livre que nous puissions lire". Dis[-leur]: "Gloire à mon Seigneur! Ne suis-je qu'un être humain-Messager? "

L'imam Al Qortobî Rahimahou Allah dit : " Et les gens de Makka et du Châm ont lu ce Verset de la manière suivante " Il dit Soubhâna Rabbi " c'est à dire le Prophète Salla Allahou 'alayhi wa Sallam, dans le sens ou il dit cela pour manifester que son Seigneur est exempt de toute forme d'incapacité et qu'on ne peut s'opposer à l'un de Ses actes.

Il fut dit ( en commentaire de ce Verset, ndlt) : Tout ceci est une manière d'exprimer l'étonnement face à leur exces de mécréance et leurs multiples propositions.

Les autres lecteurs ont lu " Dis " à l'impératif, c'est à dire : Dis leur O Mohammad " Serais je autre qu'un homme envoyé " càd " Je ne suis qu'un homme envoyé " qui suit la révélation de mon Seigneur. Et qu'Allah Fait ce qu'Il Veut parmi ces choses, qui ne sont pas dans la capacité humaine ". Fin de citation

Commentaire : s'il n'y avait aucune différence entre l'acte de guérir, de donner la vie à un mort et celui de blesser une personne ou la tuer par le biais d'une arme ou autre actes qui respectent les règles de causalité, car comme le prétendent les Qoubouris, les hommes ne possèdent réellement aucun pouvoir et que le fait de les penser détenir un pouvoir quelconque revient à les associer à Allah, dans ce cas pourquoi l'imâm Al Qortobî préciserait il que ces choses citée dans le Verset ne sont pas dans la capacités humaines, Seul Allah peut les faire ?!! Ce qui signifie clairement, que les hommes possèdent certes la capacité de faire d'autres choses, qui elles, ne sont pas des Caractéristiques propre à Allah ?

De même que l'on constate que celui qui croit qu'autre qu'Allah peut faire ces choses, sur simple volonté de sa part et après qu'on le lui ai demandé, aura donné un associé à Allah, dans ce qui lui est Propre. Même s'il s'agit d'un Prophète Messager 'alayhi Assalâm.

Qu'Allah nous Préserve du Shirk et Reprenne nos âmes Muslimîn, vivre Muslimîn et rejoindre les Sâlihîn.

 

 

L'imâm Addahlawî et les miracles !





L'imâm Addahlawî Rahimahou Allah ( décédé en 1176 de l'hégire) dit :

Le second ( la seconde cause d'erreur des gens qui cherchèrent à se détacher des voiles de l'égo et la Dounia, ndlt) est l'association/ Al ishrâk dont l'origine est la vision de choses surnaturelles émanant des créatures. Il pense alors qu'elles leurs sont attribués au sens ou ils en sont les créateurs et qu'elles leurs sont naturelles ( c'est à dire que ces pouvoirs sont naturelles et qu'ils en disposent selon leur volonté au même titre qu'ils diposent de leurs autres pouvoirs naturelles, ndlt). "

Fin de citation Houjjatou Allahi Al Bâligha P 110

Quand il dit qu'ils les pensent créateurs de ces miracles, il vise par là que vu que ces miracles ne respectent aucune règles universelles ou de causalité, leur auteur agit donc sur sa simple volonté SANS AVOIR BESOIN des moyens mis à disposition des créatures.

Ce qui prouve que ce dernier est indépendant de la création, or le Seul à en être indépendant est Allah le Créateur qui agit sans nul besoin de quoique ce soit, contrairement aux créatures qui eux sont dépendantes des causes mises à leur dispositions. Et quiconque pense une créature en mesure d'agir sans être limitée aux causes en aura fait un Créateur car le Seul a créer et Agir a partir de rien est Allah Ta'ala .

Cette notion d'indépendance/ Al Istiqlâl sera étudié prochainement pour montrer la croyance d'Ahlou Assounna à ce sujet et la distinguer de celle des Qoubouriyas/ adeptes des tombes. Et nous y verrons in chaâ Allah les paroles de Al Amîr Assan3ânî Rahimahou Allah, en défense de l'accusant des Moiu'tazilas selon laquelle ils donneraient REELLEMENT un associé à Allah dans le pouvoir de créer, appelé Al Khâliqiya.

 

 

Par le frère Abu Salmane.

Published by Abou Malik - at Tawhid (L'unicité d'Allah)

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog