Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cheykh Muhammed Ibn ‘Abdelwahhâb

 

Au nom d’Allah le Tout-Miséricordieux, le très Miséricordieux

 

Il existe six principes fondamentaux qui sont autant de signes prodigieux de l’omnipotence divine qu’Allah ta’ala a montrés clairement et de façon indubitable au commun des gens. Or, malgré cela beaucoup d’intelligents en ce monde et d’esprits brillants de l’humanité s’y fourvoient à l’exception d’un petit nombre.

 

Premier principe :


La pureté du culte à Allah ta’ala seul, sans associé et la caractérisation de son contraire l’idolâtrie. La plus grande partie du Coran traite des divers aspects de ce principe dans un langage accessible au plus simple d’esprit d’entre les gens ordinaires. Ensuite, la majorité de la nation ayant subit ce qu’elle a subit, le démon leur a présenté la pureté du culte comme dépréciant les saints et portant atteinte à leurs droits et leur a dissimulé, en contrepartie, l’idolâtrie dans le culte d’Allah sous l’apparence de l’amour des saints et de leurs partisans.

 

Deuxième principe :


Allah recommandé l’union de la foi et interdit la division. Il a expliqué cela de façon exhaustive de sorte à être accessible au commun des gens. Il nous a interdit d’agir à la manière des peuples anciens qui ont couru à leur perdition à cause de leur division et de leurs divergences. Il insiste sur le commandement adressé aux Musulmans d’être uni dans la foi et son interdiction de s’y diviser. Ceci est d’autant plus clair que la Sunna y insiste de façon étonnante. Mais on est arrivé à une situation où la discorde sur les principes fondamentaux et secondaire de la foi est considérée désormais comme étant la vraie érudition et science religieuse et où quiconque soutient l’accord en matière de foi est considéré hérétique et fou.

 

Troisième principe :


L’une des conditions de l’union parfaite consiste à témoigner soumission et obéissance au gouvernant, même s’il s’agit d’un esclave abyssin. Allah expliqua ce principe de façon exhaustive sur les divers plans de la loi et du destin. Par la suite, ce principe devint étrange pour la plupart des pseudos savants. Comment alors le mettre en application ?

 

Quatrième principe :


Caractérisation de la science ou érudition religieuse (‘ilm) et des érudits ou ulémas ainsi que ceux qui les simulent sans en faire réellement partie. Allah a indiqué ce principe au début de la sourate La vache dans ce verset :

« Ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c'est Moi que vous devez redouter. Et croyez à ce que J'ai fait descendre, en confirmation de ce qui était déjà avec vous; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n'échangez pas Mes révélations contre un vil prix. Et c'est Moi que vous devez craindre. Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité. Et accomplissez la Salat, et acquittez la Zakat, et inclinez-vous avec ceux qui s'inclinent. Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous- mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre? Etes-vous donc dépourvus de raison? Et cherchez secours dans l'endurance et la Salat: certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles, qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul. Ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, (Rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l'époque). » (Sourate 2 Verset 40-47)


Ce principe est d’autant plus clair que la Sunna apporte des explications claires même au plus simple d’esprit des gens du commun. Il arriva par la suite que cela devint une chose des plus étranges, la science et l’érudition (religieuse) devint innovation hérétique et égarements. Le mieux qu’ils peuvent est de dissimuler le faux sous l’apparence de la vérité. Désormais, est déclaré hérétique ou fou quiconque parle au nom de la vraie science prescrite et louée par Allah ta’ala aux créatures. De même, est déclaré érudit et docteur de la loi celui qui nie cette science, prend une attitude hostile vis-à-vis d’elle et compose des ouvrages mettant en garde contre elle et l’interdisant.

 

Cinquième principe :


Allah caractérise clairement ses alliés ou bien-aimés et les distingue de ses ennemis, hypocrites et pervers qui usurpent leur apparence par imposture. Les quelques versets qui suivent en donnent une assez précise caractérisation. Ainsi donc, Allah ta’ala dit dans la sourate de la famille d’Imran, verset 31 : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera… »


Et dans la Sourate la table servie, verset54 : « Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu'Il aime et qui L'aime »


Et dans la Sourate de Jonas : « En vérité, les bien-aimés d'Allah seront à l'abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, Ceux qui croient et qui craignent [Allah]. »


Il est advenu par la suite, d’après la plupart de ceux qui se prétendent les tenants du savoir, les guides des hommes et les protecteurs de la loi divine que les bien-aimés d’Allah doivent nécessairement ne pas suivre l’exemple des Messagers car quiconque suit leur exemple ne saurait faire partie des bien-aimés d’Allah ; ils ne doivent obligatoirement pas pratiquer la lutte pour la cause d’Allah(le djihad) car quiconque le fait n’en fait pas partie. Ils ne doivent également ne pas s’écarté de la foi et de la piété car quiconque persévère dans la foi et la piété n’en fait pas partie.


Seigneur ! Nous implorons ton pardon et ta protection ! Toi qui entends bien l’invocation !

 

Sixième principe :


Réfutation du fourvoiement établit par le démon pour mener à abandonner le Coran et la Sunna et suivre les opinions diverses et divergentes, suggérées par les passions. Cette mystification (ambiguïté) établit par le Coran et la Sunna ne peuvent être compris avec maîtrise que par un jurisconsulte complet (Mujtahid Mutlaq) qui doit receler telle et telle qualités que même Abu Bakr et Omar ne recèleraient pas entièrement. L’homme qui ne remplit pas ces conditions requises, doit donc obligatoirement et incontestablement s’abstenir de chercher à tirer enseignement du Coran et de la Sunna. Quiconque cherche à s’en éclairer sera soit hérétique, soit fou vu la difficulté de les comprendre.


Gloire et louange à Allah qui a donné tant de preuves scripturaires et rationnelles qui réfutent cette maudite ambiguïté sur différents plans à telle enseigne que ces preuves constituent des principes généraux nécessairement connus. Seulement, la plupart des gens ne savent pas la vérité : « En effet, la Parole contre la plupart d'entre eux s'est réalisée: ils ne croiront donc pas. Nous mettrons des carcans à leurs cous, et il y en aura jusqu'aux mentons: et voilà qu'ils iront têtes dressées. Et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; Nous les recouvrirons d'un voile: et voilà qu'ils ne pourront rien voir. Cela leur est égal que tu les avertisses et que tu ne les avertisses pas: ils ne croiront jamais. Tu avertis seulement celui qui suit le Rappel (le Coran), et craint le Tout Miséricordieux, malgré qu'il ne Le voit pas. Annonce-lui un pardon et une récompense généreuse. » (Sourate 36, Verset 7-11)


Nous parvenons ainsi à la fin de cette épître. Louange à Allah, Seigneur de l’univers et grâce et salut à notre maître Muhammad ainsi qu’à sa famille et ses Compagnons jusqu’au jour de la résurrection.

 

Risâla al Ousoûl As-Sitta

 

Published by Abou Malik - at Tawhid (L'unicité d'Allah)

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog