Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par le Cheikh Soulayman Al Karashi, traduit par Al-Mourabitoune



Les Louanges appartiennent à Allah, Seigneur des Mondes, et que la Paix et les bénédictions soient sur le plus noble des prophètes, Mohammed , ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Voilà ce qui suit : il est vrai que j'ai pu m'apercevoir qu'en matière de questionnements et d'interrogations des femmes, la priorité allait à leur statut au Paradis ainsi que ce qui les y attend.

J'ai été affectueusement désigné par elles pour collecter un nombre de règles évidentes et claires avec leurs authentification, sur ce sujet, ce qui implique que ces règles soient appuyées par les preuves les meilleures et corroborées par les Savants.

Ainsi puis-je dire, avec l'aide d'Allah :

Point n° 1 :

Aucun reproche ne sera fait à l'encontre des femmes pour les questions relevants de leur devenir au Paradis, en termes de récompenses et autres types de jouissances, car l'âme humaine est prompte à l'engouement pour tout ce qui se rapporte à son destin ou encore son devenir, et c'est ainsi que le Prophète n'a fait aucun reproche à ses Compagnons pour lui avoir demandé des précisions au sujet du Paradis et de ce qu'il contient.

Alors le Prophète leur dit : « Les briques sont faites d'or et d'argent », et ce jusqu'au terme du Hadith. Une fois encore, ils lui demandèrent : « O Messager d'Allah, pourrons-nous approcher nos femmes au paradis ? », et le Prophète les informa que c'est en effet ce qu'il se produira.

Point n° 2 :

L'âme humaine est semblable, qu'elle soit celle d'un homme ou d'une femme – enthousiaste et jubilante à l'évocation du Paradis et de ce qu'il renferme comme diverses sources de plaisirs. Cela est à la condition que l'être humain ne réduise pas sa volonté au seul espoir, mais qu'il ait aussi et surtout la force d'agir pieusement.

Vraiment, Allah a dit aux Croyants :

Tel est le Paradis qu'on vous fait hériter pour ce que vous faisiez. (sur terre) [Sourate Az-Zoukhouf verset 72]

Que votre âme se réjouisse de cette (heureuse) nouvelle, à propos du Paradis, et que vos actes en soient renforcés.

Point n°3 :
Sachez que le Paradis et ses délices ne sont pas réservés à l'homme seul. Vraiment, il est déjà prêt à accueillir les Muttaquin (hommes et femmes de piété et de droiture) [Sourate Al 'Imran verset 133]. Les catégories sont décidées en fonction de ce qu'Il nous a déjà enseigné.

Il a dit : Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes oeuvres, tout en étant croyant... les voilà ceux qui entreront au Paradis sourate An-Nissa verset 124.


Point n°4 :

La femme, de ce fait, ne devrait pas trop se préoccuper, par le biais de recherches ou questionnement, aux particularités liées à l'accession au Paradis : ce qu'elle doit faire ?, Ou doit-elle aller ? et plus encore..... C'est comme si elle se dirigeait vers un désert destructeur.

Il lui suffirait seulement de savoir qu'à son entrée au Paradis, s'effaceront toutes traces de tristesse et de misère qui l'auraient atteintes (sur terre). Tout ceci sera transformé en un bonheur constant et éternel. Les Paroles du Seigneur au sujet du Paradis sont largement suffisantes pour apaiser la femme :

Nulle fatigue ne les y touchera. Et on ne les en fera pas sortir [Sourate Al Hijr verset 48]

Ainsi que Ses autres Paroles :

(Il y aura) à l'intérieur même du Paradis tout ce qu'intérieurement on puisse désirer, Ils auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement


Et avant cela encore, toutes Ses Paroles au sujet du Peuple du Paradis devraient suffire à la femme Allah est satisfait d'eux, et ils sont satisfaits de Lui [Sourate Al Ma'idah verset 119]

Point n°5 :

Lorsqu'Allah énumère les différents délices du Paradis, comme les diverses variétés de nourritures, les sites magnifiques, les vêtements et les maisons, Il le mentionne aussi bien pour satisfaire les oreilles de l'homme que de la femme - chacun d'entre eux pourra se réjouir alors d'avoir bien agit.

Je dois ajouter, oui vraiment, Allah à poussé l'homme à désirer le Jannah (Paradis), en mentionnant ce qu'il contient dedans ainsi que ces magnifiques femmes du Paradis (Al-Hour Al-'Ain), mais il faut savoir que cet exemple n'a pas d'équivalent pour les femmes. Les femmes entre elles se sont déjà posées les questions autour des raisons qui expliqueraient cet état.

La réponse est comme suit :

1- Vraiment, Allah n'a aucun compte à rendre sur Ses Décisions. [Sourate Al-Anbiya verset 23]

Mais il n'y a rien de pernicieux à tenter de comprendre et de bénéficier de la raison qu'il y a derrière nos actes, en cherchant une réponse dans les textes Islamique fondamentaux ou encore dans la Shariah.


2- De ce fait, je peux répondre ainsi :

La nature de la femme par excellence est la modestie comme nous le savons bien, et c'est pour cela qu'Allah dans sa Grandeur n'a pas voulu les séduire par ce par quoi elles ressentent naturellement de la honte.

3- Vraiment, le désir des femmes à l'égard des hommes est différent de celui des hommes à l'égard des femmes, comme nous le savons bien, et pour cela, Allah a décidé de parler aux hommes des femmes du Paradis. 

Ceci est confirmé par les paroles suivantes :

« Je n'ai pas laissé à l'homme une fitnah (tentation) plus dure que la femme » Al Boukhari.

Pour ce qui se rapporte à la femme, son penchant naturel va vers la beauté des vêtements et des tissus, ainsi que tout ce qui se touche à l'ornementation ; qui en réalité, surpasse son désir pour l'homme, car elle est naturellement prédisposée pour cela, tout comme Il l'indique dans le verset suivant :

(est-ce que pour Allah ils sont prêts à aimer) cette créature élevée au milieu des parures.. sourate Az-Zoukhouf verset 18.

4- Ash-Cheikh Ibn 'Outheymine a dit : « Allah a désiré ne mentionner que les femmes du Paradis pour les hommes, parce que l'homme est par nature le poursuivant et qu'il est plein de désirs pour la femme. C'est pour cette raison que furent mentionnées les femmes du Paradis aux hommes et qu'à l'inverse il n'est mentionné aucun hommes du Paradis pour les femmes. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu'il n'y a aucun partenaire pour les femmes au Paradis, au contraire, elles trouveront un partenaire parmi les descendants d'Adam. »

Point n°6 :

La femme pourra toujours remplir les conditions nécessaires (dans l'obtention d'un partenaire au Paradis) si sur terre :

1- Elle meurt avant de se marier,
2- Elle meurt après son divorce, et avant de se remarier,
3- Elle s'est mariée, mais son mari n'a pas eu accès au Paradis avec elle, et dans ce cas la recherche d'un refuge se fait auprès d'Allah,
4- Elle meurt après son mariage,
5- Son mari meurt, et elle ne se remarie pas jusqu'à sa mort,
6- Son mari meurt, elle se remarie après lui.

Voici les états dans lesquels vivent les femmes du monde, et pour chacun de ces états, il existe un équivalent au Paradis :

1- Pour ce qui concerne la femme qui est morte avant de se marier. Pour elle, Allah décidera de la marier à un des hommes de la terre, en accord avec ces paroles : "Il n'y a pas au Paradis d'être humains qui ne soit pas marié "

Ash-Cheikh Ibn 'Outheymine a dit : « Si la femme ne s'est pas mariée sur terre, vraiment, Allah lui accordera d'épouser qui la séduira au Paradis. »

Dès lors, les délices ne sont pas uniquement réservés aux hommes, mais bien aux deux.

Et le délice le plus complet naît du mariage.

2- Si la condition de la femme morte est qu'elle soit divorcée.

3- Et l'exemple d'une femme dont le mari n'est pas entré au Paradis : le Cheikh Ibn 'Outheymine a dit : « Ainsi la femme, si elle fait partie des Gens du Paradis et qu'elle ne s'est jamais mariée ou bien que son mari ne fasse pas parti des Gens du Paradis, et qu'elle puisse en effet accéder au Paradis, il y a alors parmi les Gens du Paradis des hommes qui ne se sont jamais mariés. Un d'entre eux l'épousera. »

4- Quant à la femme qui décède après son mariage, son mari au Paradis sera celui par lequel elle était liée sur terre (son mari sur terre).

5- Quant à celle dont le mari est décédé et qui ne s'est jamais remariée et ce jusqu'à sa mort, elle sera alors la femme de son propre mari au Paradis.

6- Quant à la femme dont le mari est mort et qui s'est remariée ensuite, elle sera au Paradis avec le dernier d'entre ses maris, quelque soit leur nombre, car le Prophète a dit : « La femme appartient au dernier de ses époux ».

En effet, les dernières paroles d'Houdhaïfa à sa femme furent : « Si tu désires être ma femme au Jannah, alors ne te marie pas après ma moi, car vraiment la femme sera avec le dernier de ses époux sur terre, au Paradis. C'est pour cette raison qu'Allah a interdit aux épouses du Prophète de se remarier à sa mort, afin d'être ses épouses au Jannah. »

Question :

Quelqu'un a dit : « Il est mentionné que lors de l'imploration pendant le Janaazah (funérailles) on doit dire : « Puis échange son mari pour un mari meilleur », si elle devait de par son état, se remarier au Paradis. Comment pouvons-nous faire une telle imploration pour elle, lorsque l'on sait que son mari sur terre sera celui qu'elle aura au Jannah (Si Allah le veut), et dans le cas où elle ne devait jamais se marier sur terre, ou sera donc son mari ?»

Et la réponse est comme l'a dit le Cheikh Ibn 'Outheymine: « Si elle est morte sans se marier, alors la signification de l'imploration faite lors du Janaazah serait : si elle avait vécu et épousé un homme qui lui aurait été choisi. D'autre part, si elle s'était mariée et qu'elle soit décédée , alors la signification de l'imploration serait : elle aura le même mari au Paradis mais avec de meilleures qualités encore ».

De la même façon que je vous dis par exemple, si vous échangez une femelle mouton avec une chamelle, il n'y aura qu'un changement dans la description (awsaaf) uniquement, de la même façon que je vous ai dit qu'Allah changera l'ignorance (Kufr) d'une personne en Croyance (Imaan). Tout ce qu'Il a Dit :

Au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux... (Sourate Ibrahim verset 48)

Et cette même terre, qui est la nôtre, mais qui se sera étendue, et que les cieux, ceux que nous connaissons, mais qui se seront déchirés.

Point n°7 :

Il a été mentionné dans un Hadith authentique, ces mots du Prophète qu'il adressa aux femmes, « Vraiment, je vous ai vu (les femmes) formant la majorité des Gens du feu », et dans un autre Hadith: « En effet, les moins nombreux parmi les habitants du Paradis sont les femmes ». Rapporte par Al Boukhari et Muslim.

Et il a été encore mentionné dans un Hadith authentifié, que pour chaque homme parmi les Gens du Paradis il y aurait deux femmes ; parmi les femmes de la terre.

Ainsi les Oulémas divergent-t-il à propos de la compréhension des premiers hadiths, car on peut légitimement se demander si la femme sera majoritairement représentée au Paradis ou plutôt en Enfer ?

Certains disent : « De la même façon que les femmes seront plus nombreuses que les hommes au Paradis, elles seront aussi plus nombreuses en Enfer ». Al Qadhi 'Iyadh n'a t-il pas dit : « Les femmes sont les plus nombreuses parmi les enfants d'Adam ».

D'autres dirent encore : « Tout comme les femmes sont plus nombreuses que les hommes parmi les Gens du Feu », en se referant aux narrations précédentes, « Elles sont de la même façon plus nombreuses parmi les Gens du Jannah, et avec les Houri-'ayn, elles seront au total bien plus nombreuses que les hommes au Jannah ».

Un autre groupe a dit : « Non, elles sont au départ les plus nombreuses parmi les Gens du Feu, puis elles formeront la majorité des Gens du Jannah après avoir été retirées du Feu-en parlant des femmes musulmanes ».

En commentant les propos du Prophète : « Vraiment, je vous ai vu formant la majorité des Gens du Feu », Al Qurtoubi a dit : « Supposons qu'il s'agisse d'un premier temps où les femmes seraient pour majorité en Enfer, et que vienne un second temps, celui de l'Intercession ainsi que la Miséricorde d'Allah jusqu'à ce que toute personne qui ait prononcé la illaha illa Allah (Il n'y de divinité digne d'adoration si ce n'est Allah) soit retirée de l'Enfer ; alors les femmes formeront la majorité des Gens du Jannah »

En résumé : la femme doit œuvrer de son mieux pour ne pas faire partie des Gens du Feu.

Point n°8 :

Lorsque la femme entrera au Paradis, alors vraiment, Allah lui redonnera sa jeunesse, ainsi que sa virginité, tout comme notre Prophète a dit « En effet, il n'y aura aucune personne âgée au Paradis... Vraiment, lorsqu'Allah les fera entrer au Paradis, Il leur permettra de recouvrir leur virginité ».

Point n°9 :

Il a été mentionné dans certains Athar (narrations des premiers Savants), que la femme de la terre serait au Paradis plus belle que les femmes Al Hur Al 'Ayn, d'une bien plus grande beauté, de par son adoration pour Allah.

Point n°10 :

Ibn Al Qayim a dit : « Il est vrai qu'il sera défendu à chacun d'approcher les familles (femmes ou maris) des autres », au Paradis bien sûr.

Après cela, voici le Paradis embellit pour vous, les femmes, tout comme il a été embellit pour les hommes (dans la plus sûre des demeures auprès du plus Grand des Rois). Par la volonté d'Allah, puissiez-vous ne pas perdre cette chance, car il est vrai que le cycle de la vie est court. Une fois partie de la vie terrestre, ce qui subsistera sera la vie éternelle, et si Allah Le veut Il vous fera entrer au Jannah pour l'éternité.

Et sachez, que vraiment, concernant le Paradis – le mahr (dot) est l'Iman ainsi que les actes pieux et non pas les faux désirs ainsi que la négligence. Souvenez-vous bien de ses mots : « Si la femme fait ses cinq prières, jeûne son mois (Ramadhan), garde pour elle sa vie privée et obéie à son mari, il lui sera dit : "Entre au Paradis par la porte que tu désires" ».

Et soyez bien informées - avec toutes les précautions que cela implique - de l'existence des gens de la tentation (fitnah), et que la perte de la femme réside parmi ceux qui la jalousent, et qui l'influence dans l'immoralité pour finir par la pousser hors du chemin qui mène au succès ultime, les délices du Paradis.

Et ne prêtes pas attention à toutes ces phrases et ces discours ornementés de faux et d'hypocrisies, de ces hommes et femmes « libérés » influencés par leurs compairs d'écrivains. Leur similitude en font les gens envieux, car vraiment ils sont comme Allah les a décrit : Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. (Sourate Al Baqara verset 109)

Je prie pour qu'Allah facilite le chemin des femmes, parmi les musulmanes, pour accéder au Triomphe Suprême du Jardin des Délices, et puisse t-Il leur accorder d'être guides et guidées, et puisse t-Il repousser les Shayatines (diables) parmi les humains le plus loin possible des hommes et des femmes qui travaillent à la dévastation de la femme sur laquelle ils ont décidé d'exercer leur cruauté; ainsi que la paix et les bénédictions sur notre Prophète Mohammed , et sur sa famille et ses Compagnons.

Source : Ribaat.org

Published by Abou Malik - La Femme

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog