Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réfutation de l'ambiguïté de Khâlid Al 'Anbarî et 'Abdelmalik Ramadhânî  


Sur l'histoire de Najâchî, qu'Allah lui fasse miséricorde, lorsqu'il ne gouverna pas par la loi du Coran après qu'il se soit convertit à l'islam.

 

(Extrais d'une réfutation complète des égarements d'Al 'Anbarî, introduit par le grand savant 'Abdallah ibn Mouhammad Al Ghounaymân qu'Allah le protège)

 

 بسم الله الرحمن الرحيم

و به نستعين و لا حول و لا قوّة إلا بالله العلي العظيم 

 

Parmi les choses sur lesquels se base Al 'Anbarî et ses semblables, il y a l'histoire de Najâchî qu'Allah lui fasse miséricorde. En effet, Al 'Anbarî prétend que Najâchî gouverna par autre que la loi d'Allah, et que le prophète salla llahou 'alayhi wa sallam ne l'excommunia pas. C'est comme s'il voulait dire « Votre avis vous implique d'excommunier ce pieux adorateur. »

 

La réponse à cette ambiguïté est de dire : Nous n'excommunions pas Najâchî, qu'Allah lui fasse miséricorde. Mais vous, le jugez-vous injuste et pervers ? C'est en tout cas ce qu'implique l'implication que vous nous faite ! Car vous dites : Celui qui ne gouverne pas par la loi d'Allah est un injuste et un pervers, est-ce que Najâchî est comme cela selon vous ? Alors soit vous vous impliquez cela, soit vous l'innocentez de l'injustice et de la perversité tout comme nous l'innocentons de la mécréance, car il avait une excuse dans cela et ceci sous plusieurs aspects :

 

1)      Najâchî était impuissant à établir la loi d'Allah en Abyssinie, et le faite de lui imposer cela alors que c'était hors de sa capacité et de son pouvoir est en opposition avec la loi d'Allah, qui lève la responsabilité de celui qui n'est pas capable de la prendre : « Allah n'impose à aucune âme plus que ce qu'elle est capable » (Sourate 2 verset 286) Et Al 'Anbarî lui-même a cité les propos d'Ibn Taymiya au sujet de Najâchî et de son impuissance à appliquer la loi d'Allah, il dit : « Nous savons de façon certaine qu'il n'était pas de sa capacité de les gouverner par la loi du Coran, car son peuple n'aurait pas accepté cela » (Minhâj As-sounnah 5/112-113) Fin de citation.

 

Alors comment comparer ce contexte avec celui de la majorité des peuples musulmans qui réclament nuit et jour un gouvernement islamique, et qu'il y a suffisamment de capacité à l'appliquer ? Aucun doute que c'est une comparaison injuste et inéquitable.

 

2)      Najâchî vivait dans un lieu éloigné de la science, et ceci est bien connu. Or les gens de la sounnah excusent celui qui vit loin de la science, comme Najâchî, dans les affaires où un homme vivant autour des musulmans et des savants n'est en général pas excusé. En effet, la majorité des lois islamiques n'étaient pas parvenues à Najâchî, tout comme la sourate Al Mâ'ida, dans laquelle Allah jugea mécréant, injuste et pervers ceux qui ne gouvernement pas par Sa loi, car cette sourate fut révélée en l'an 10 de l'hégire, c'est la dernière sourate qui fut révélée, or Najâchî mourut avant que la Meque soit conquise (Voir Al Bidâya wan-Nihâya d'Ibn Kathîr 4/276)

 

Alors comment comparer Najâchî, qu'Allah lui fasse miséricorde, à ceux que les savants exportent nuit et jour à appliquer la loi islamique, leur expliquent l'obligation de l'appliquer et le grand crime de s'y opposer ? Aucun doute que cette comparaison est injuste et inadéquate.

 

3)      Najâchî décéda, qu'Allah lui fasse miséricorde, avant que la loi islamique ne soit complétée, de même qu'il ne lui est rien parvenu comme loi qu'il aurait pu appliquer entre les gens au sujet de leur sang, leur honneur et leurs biens, alors par quelles lois de la loi islamique allait-il les gouverner s'il en avait été capable ?

 

Une foi que tu sauras cela, tu verras alors la naïveté et la laideur de cette comparaison entre Najâchî et ces peuples qui détiennent entre leurs mains la loi islamique complète, aucun doute que c'est une comparaison injuste et inéquitable.

 

4)      Najâchî s'est acquitté de tout ce qu'Allah jalla wa 'alâ lui ordonna : Il hébergea les croyants, déclara la vérité du monothéisme, approuva le prophète salla llahou 'alayhi wa sallam, et il envoya un message où il expliqua qu'il était apprêté à émigrer, à abandonner sa royauté et tout son royaume, et de venir auprès du prophète -salla llahou 'alayhi wa sallam- et ceci est bien connu dans les livres d'histoire du messager et de sa lettre qu'il envoya au prophète salla llahou 'alayhi wa sallam.

 

Alors est-ce qu'on compare cet homme pieux, appliqué à l'obéissance d'Allah et à secourir la religion d'Allah et désintéressé de ses richesses mondaines, à ces abuseurs qui sèment la corruption sur terre et ne font aucun bien, plongés dans les ténèbres de l'ignorance et des passions ? Aucun doute que c'est une comparaison injuste et inéquitable.

 

Fin de citation.

 

 ___________________________________

 

 


Published by Abou Malik - Réponses aux ambiguïtés

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog