Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une autre parole de Cheykh Mohamed Ibn Abdel Wahâb qui revient souvent :


بل لا يصح دين الإسلام، إلا بالبراءة من هؤلاء وتكفيرهم، كما قال تعالى: {فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِنْ بِاللَّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى }


« Au contraire, La religion Islamique n’est pas valide seulement après le désaveu de ces gens là et leurs Takfir, comme le dit Allah :{Celui qui mécroit au Taghout et crois en Allah a saisis l’anse la plus aisé} » Dourar Sanya page 52/53 Vol 10.

Réponse : Mohamed Ibn Abdel Wahâb dit juste avant :

إ

ذا عرفتم ذلك، فهؤلاء الطواغيت الذين يعتقد الناس فيهم، من أهل الخرج وغيرهم، مشهورون عند الخاص والعام بذلك، وأنهم يترشحون له، ويأمرون به الناس، كلهم كفار مرتدون عن الإسلام؛ ومن جادل عنهم، أو أنكر على من كفرهم، أو زعم أن فعلهم هذا، لو كان باطلا فلا يخرجهم إلى الكفر، فأقل أحوال هذا المجادل، أنه فاسق لا يقبل خطه ولا شهادته، ولا يصلى خلفه. بل لا يصح دين الإسلام، إلا بالبراءة من هؤلاء وتكفيرهم، كما قال تعالى: {فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِنْ بِاللَّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى}


« Si vous avez su cela, ces Tawaghite en qui les gens ont conviction, parmi les gens d’Al Kharej et d’autres, très connu pour ce genre de chose chez les particuliers et le public, et ils se nomment en tant que candidat auprès de lui, et y ordonne les gens, se sont tous des mécréants apostats à l’Islam, et ceux qui controversent en leurs faveur, ou blâment ceux qui les rendent mécréants, ou prétend que leurs présent acte même s’il est vain cela ne les guide pas vers le Koufr, et bien la moindre des situations de se controverseur est un pervers, rien n’est accepté ni son écrit, et ni son témoignage, et pas de prière derrière lui. Au contraire, La religion Islamique n’est pas valide seulement après le désaveu de ces gens là et leurs Takfir, comme le dit Allah :{Celui qui mécroit au Taghout et crois en Allah a saisis l’anse la plus aisé} » Al Dourar Al Sanya page 52/53 Vol 10.

Comme vous le voyez le Cheykh autorise a ce que ce controverseur sois au minimum des cas un Fâsseq : ((et ceux qui controversent en leurs faveur, ou blâment ceux qui les rendent mécréants, ou prétend que leurs présent acte même s’il est vain cela ne les guide pas vers le Koufr, et bien la moindre de situations de se controverseur est un pervers)).

Mais contrairement à eux qui nous font apparaître seulement le dernier bout de ce passage seulement pour donner victoire à leurs convictions et bien nous, nous sommes de bonne foi et nous étalons sur la table les choses qui contredisent nos avis et les choses qui soutiennent nos positions car l’essentiel s’est de ne pas contredire le Coran et la Sunnâh, sinon la parole des hommes ne vaux rien si elle contredit clairement les deux Sources ou la voie des Salaf.

Donc nous disons : le mot بل « Bal » peut avoir deux fonctions dans la langue arabe :

1-Idhrâb Ibtâlî >>> c’est le Bal qui annule le contenu juste avant.
2-Idhrâb Intiqâlî >>> c’est le Bal qui n’annule pas le contenu juste avant mais l’additionne à ce qui est dit juste après Bal.

Un exemple pour le Bal Ibtâlî, Allah dit : 

وَقَالُوا اتَّخَذَ الرَّحْمَنُ وَلَدًا سُبْحَانَهُ بَلْ عِبَادٌ مُكْرَمُونَ


{Et ils dirent : "Le Tout Miséricordieux s'est donné un enfant". Pureté à Lui ! Mais (Bal) ce sont plutôt des serviteurs honorés.}

Ici le Bal est Ibtâlî, il annule ce qui a été dit juste avant à savoir : Allah ne s’est pas donné d’enfant mais ce ne sont que des serviteurs.

أم يقولون به جنة بل جاءهم بالحق وأكثرهم للحق كارهون


{70. Ou diront-ils : "Il est fou ?" Au contraire (Bal), c'est la vérité qu'il leur a apportée. Et la plupart d'entre eux dédaignent la vérité.}

Pareil le Bal ici est Ibtâlî dans le sens ou au contraire il n’est pas fou mais il est parvenu avec une vérité.

Un exemple pour le Bal Intiqâlî, Allah dit :

ولا نكلف نفسا إلا وسعها ولدينا كتاب ينطق بالحق وهم لا يظلمون ( 62 ) بل قلوبهم في غمرة من هذا ولهم أعمال من دون ذلك هم لها عاملون


{62. Nous n'imposons à personne que selon sa capacité. Et auprès de Nous existe un Livre qui dit la vérité, et ils ne seront pas lésés. 
63. Mais (Bal) leurs cœurs restent dans l'ignorance à l'égard de cela [le Coran]. [En outre] ils ont d'autres actes (vils) qu'ils accomplissent.}

Le faite qu’Allah n’impose à personne une charge dont il ne supporte pas, et qu’auprès de Lui un Livre existe exposant la vérité, et qu’ils ne seront pas lésés garde toujours son statut et ne s’annule pas donc le Bal ici est Intiqâlî c’est-à-dire qui donne suite et non annulatif.

Mais une problématique se pose, le Bal utilisé par Cheykh Mohamed Ibn Abdel Wahâb, est-ce un Bal Ibtâlî ou Intiqâlî ?

Et bien il n’y a pas trente mille solutions pour le savoir, il suffira juste de trouver refuge dans d’autres de ses paroles et ainsi comparer le général de ses propos avec son particulier pour ainsi cerner l’avis du Cheykh sur le Takfir du Taghout, est-il une partie intégrante du Koufr-Bittagôut ou non.

Après avoir cerné l’avis du Cheykh à se sujet nous le confronterons au Coran et la Sunna avec la compréhension de nos Salaf si son avis est conforme à ces derniers elle sera donc la bienvenu et si s’est le contraire : la vérité pour nous vaux plus que le suivie aveugle des hommes.

Et Allah demeure le plus Savant

 

Par le frère Abou Mouss3ab.

Published by Abou Malik - Réponses aux ambiguïtés

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog