Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une parole de Cheykh Abdel Rahmân Ibn Hassan Al Cheykh qui revient souvent aussi:

وأجمع العلماء سلفا وخلفا، من الصحابة والتابعين، والأئمة، وجميع أهل السنة أن المرء لا يكون مسلما إلا بالتجرد من الشرك الأكبر، والبراءة منه وممن فعله، وبغضهم ومعاداتهم بحسب الطاقة، والقدرة، وإخلاص الأعمال كلها لله، كما في حديث معاذ الذي في الصحيحين: "فإن حق الله على العباد: أن يعبدوه ولا يشركوا به شيئا"


« Il y a unanimité entre les premiers Savants et les contemporain parmi les compagnons et Tâbi3ine et Imâm et tous l’ensemble des gens de la Sounnah que l’homme ne peut-être Musulman seulement après s’être dépouillé de tous Chirk Akbar après s’en être désavoué de lui et ceux qui l’adorent, et éprouvé à leurs égard la haine et l’inimitié selon la possibilité, et dévoué toutes les œuvres seulement à Allah, comme il est dit dans le récit de Mou3âdh Ibn Jabal dans les deux authentiques “ Le droit d’Allah sur Ses serviteurs est qu’ils L’adorent sans rien Lui associer “» [Al Dourar AL Saniya 11/545]


Réponse : on remarquera ici que le manifestement du désaveu n’entre pas dans l’unanimité que Cheykh Abdel Rahmân Ibn Hassan nous transmet car il conditionne bien la haine en vers eux et l’inimitié dans la mesure du possible ((et éprouvé à leurs égard la haine et l’inimitié selon la possibilité)), il fait donc référence ici aux deux sortes de désaveu à savoir Qawlya (avec la langue) et ‘Âmâlyah (avec le corps).

Il ne reste plus donc que le désaveu Qalbî (du cœur), et celui là est une condition pour acquérir le Tawhîd et s’est à celui là que le Cheykh fait référence ici et le Dalîl est que le Cheykh répond dans cette lettre à un présumé Mansôur Ibn ‘Othmâne, un des suiveurs de Daoud Ibn Jirssîss qui a décidé d’abolir l’inimitié, la haine et le désaveu envers les Mouchrikine et d’autoriser le Chirk voir le conseiller :

ص -513- فقال في رده: من هم هؤلاء الذين تقول إن موادتهم تحرم؟ يعني أنه لا وجود لهم، وأن الأمة ليس فيها من تحرم موادته، وشنع على شيخنا في دعوته الناس إلى أن يعبدوا الله وحده، ويتركوا عبادة ما سواه، فبنى أمره على هذا الأصل الفاسد. 
وكلام هؤلاء يدور على أن هذا الشرك الذي وقع في الأمة، إما جائز، أو مستحب، ومن طالبهم بتركه فقد أخطأ و شق عليهم، وعرضهم لما يكرهونه



« Il dit dans sa réponse : “qui sont ceux-là, le faite de les aimer est Harâm ?“ en d’autre mot comme s’ils n’existaient pas, et ils n’y a dans cette communauté personne dont son amour peut-être Harâm, et il a dénigré notre Cheykh concernant son appel au gens d’adorer Allah seul tout en délaissant l’adoration d’autrui, il a donc basé ses idées sur se faux fondement. Et les dires de ces personnes tournent autours du faite que le Chirk commis par la communauté est soit permis ou conseillé. Et ceux qui appellent à le délaisser se sont trompé et rendu leurs taches difficiles et les a confronté à une chose qu’ils détestent » Al Dourar Al Sanyah Page 513 Tome 11.

Il dit aussi :

ووجدنا في كتبه ردا على شيخنا رحمه الله، لما استدل على تحريم موادة المشركين، بقوله تعالى: {لا تَجِدُ قَوْماً يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ يُوَادُّونَ مَنْ حَادَّ اللَّهَ وَرَسُولَهُ} [سورة المجادلة آية : 22].


« Et nous avons trouvé dans ses livres une réplique à notre Cheykh Mohamed Ibn Abdel Wahâb Rahimahullah quand il justifia l’interdiction de l’amour des Mouchrkikine avec Sa parole Ta’âlâh : {Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Dieu et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Dieu et à Son Messager}[Sourâte Al Moujâdalah verset :22] »


Le Cheykh ne fait donc que répondre à ‘Othmâne Ibn Mansôur qui a décidé d’abolir le désaveu des Mouchrikine.

Sachant que l’absence du Takîr sur ceux qui ont commis Chirk Akbar n’a jamais été un signe apparent engendrant l’annulation totale du désaveu des Mouchrikine, la seul chose qui annule le désaveu envers les Mouchrikine et les Mécréants c’est de commettre toutes les formes de grande alliance aux mécréants et c’est tous, donc celui qui prétend le contraire est appelé au Dalîl.

 

Par le frère Abou Mouss3ab.

Published by Abou Malik - Réponses aux ambiguïtés

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog