Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cheikh 'Ali al Khudhayr - qu'Allah le libère - a dit concernant le jugement de celui qui excuse [par l'ignorance] (ndt: dans le shirk akbar):

 

1er cas : 


Si il excuse par l'ignorance, car il ne fait pas de différence entre le "shirk" (ndt: donner un ou des associés à Allah) et la "mécréance" (ndt: reniement du Texte scriptuaire), et que l'ignorance, en tant que telle, est une excuse pour la mécréance, et donc une excuse  pour le shirk (ndt: le sheikh ici parle du fait que celui qui ne fait aucune distinction entre le shirk et le kufr, excusera le shirk de la même manière qu'il excuse le kufr (reniement du texte) qui peut être excusé par l'ignorance dans certains cas), et qu'il est sur la voie de Ahl as-Sunna à propos de la foi (ndt: c'est à dire sur la définition de la foi), alors celui-là a commis une erreur et son jugement est celui du fautif parmi Ahl as-Sunna et on ne le déclare ni mécréant ni innovateur.

 

2eme cas : 


Si il excuse par l'ignorance le shirk tout en considérant que l'égorgement (pour autre qu'Allah), par exemple, ou autre parmi les actes d'adoration fait pour autre qu'Allah, est du shirk, et que l'égorgement pour autre qu'Allah est du shirk, et ceci dans l'absolu de l'acte (ndt: c'est a dire qu'il considère l'acte en lui même comme du shirk akbar de mannière générale), et qu'il ne dit pas qu'il faut être convaincu [de la licéité de cet acte] ou qu'il faille regarder la 'aqîda [de celui qui commet cet acte], et que cette personne [qui excuse par l'ignorance] est sur la voie de Ahl as-Sunna à propos de la foi, qu'elle [la foi] est parole, acte, et croyance, alors celui-là s'est trompé comme celui qui précède (ndt: le 1er cas) et il y a en lui une des branches de l'innovation.

 

3eme cas : 


Si il excuse par l'ignorance le shirk mais qu'il prétend que l'égorgement, le vœu (an-nadhr), et ce qui s'en suit, pour autre qu'Allah, n'est pas du shirk, à moins que l'on soit convaincu qu'il y a un associé à Allah, ou que celui pour qui on égorge détient des pouvoirs, et autre, de la part d'Allah, ou il apparaît qu'il ne le déclare pas associateur à moins qu'il soit convaincu [de la licéité de cet acte], et ne le considère pas associateur dans l'absolu du (simple fait) de l'égorgement et de son acte, alors celui qui prétend cela est un murji² innovateur, et à plus forte raison si son avis sur la foi est qu'elle est parole et croyance, et que les actes et les obéissances [à Allah] ne sont pas pris en compte dans cette appellation ("foi"), et qu'il conditionne toute mécréance par la croyance, ou par le fait de rendre licite l'illicite (istihlâl), ou par ce qu'il y a dans le cœur.

 

4eme cas :


Si il excuse par l'ignorance le shirk majeur (shirk akbar) et qu'il prétend que l'égorgement pour autre qu'Allah n'est pas du sirk à moins qu'il y ait conviction, mais que c'est tout de même un indice de (la présence du) shirk ou de la mécréance, et que celui qui prétend cela dit à propos de la foi qu'elle est connaissance, instruction et approbation, et qu'il ne fait pas de la croyance du cœur et de l'acte du cœur des éléments de la foi, alors celui-là est un jahmiyy mécréant innovateur égaré.

 

Remarque : 


Il y a une différence entre l'excuse par l'ignorance dans le shirk majeur comme mentionné précédemment, et l'excuse par l'ignorance de la situation et de ses ambiguïtés.

Par exemple... lorsque quelqu'un excuse par l'ignorance dans le shirk et [considère] que toute personne qui égorge pour autre qu'Allah est associatrice même s'il est ignorant, mais que concernant un individu en particulier il ne fait pas l'excommunication (takfîr) à cause de ce shirk, non pas parce que ce dernier (celui qui a commis l'acte) est ignorant, mais parce qu'il ignore si il l'a commis ou pas.

Et si tu veux plus de détails concernant l'ignorance de la situation, alors réfère toi à la section concernant l'ignorance de la situation et ses ambiguïtés, et réexamine les derniers détails de Kitâb al-Haqa²iq, ainsi que la question des manifestations (traits) des associateurs qui s'affilient aux gens de la qibla.


Qu'Allah te conforme et te raffermisse sur la croyance des gens de la Sunna et du Tawhîd.

 

(Retranscription de Fahd ibn 'Ali al Kudhayr)"

 

Source: https://twitter.com/fahad_qassimi/status/466684060077924353/photo/1/large

 

Ndt=Note du traducteur.

Published by Sulaymân Abû Mâlik - Le Takfir

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog