Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #les compagnons qu'allah ta'ala les agree

thumbSahaba.jpg
Quelle est l’une des définitions du mot « Sahabi » :


C’est une personne qui a rencontré le Prophète  ne serait ce qu’une fois tout en croyant en lui et qui est mort sur l'Islam.



Les compagnons du Prophète sont tous dignes de confiance :

Lorsqu’ ils rapportent du Prophète , ils sont véridiques car Allah  les a agréé

Chaque compagnon est "connu" dans un domaine particulier. Lorsque l’on parle de Khalid ibn Walid l’on évoque de facto le combat, le chef de guerre, Abu Dharr lui, est connu pour sa véracité (au sens de dire la vérité, franc) et AbdAllah ibn Mas'rud évoque la science etc.
Toutefois ils sont tous liés par un point commun : la piété. 

AbdAllah ibn Mas'ud  (Mort en l' an 32H) :

Ibn Mas'ud a émigré à Kuffa (Irak) sous le califat de Omar. C'était le Qadi de Kuffa.

Hadith 1: Abdullah ibn Mas'ud rapporte:

"Quand le verset suivant fut révélé au Prophète  :" Ce n'est pas un péché pour ceux qui ont la foi et font de bonnes oeuvres en ce qu'ils ont consommé pourvu qu'ils soient pieux et qui croient et qu'ils fassent de bonnes oeuvres; puis qui (continuent) d'être pieux et de croire et qui (demeurent) pieux et bienfaisants (car Allah aime les bienfaisants)."S5V93



Le Prophète dit: "On M'a dit que tu fais partie de ceux là".

Le Prophète  atteste de la piété d'ibn Mas'ud.

Nous remarquons qu' ibn Mas'ud parle de lui pour montré le bienfait d'Allah sur lui, nous pouvons aussi cité les bienfaits dont nous jouissons ou se "venter" dans un litige ou la personne est accusé a tort.

Ainsi, Sa'd ibn Abi Waqqas qui était accusé de mal faire la Salat par la tribu de Qays, fut convoqué par Omar et Saa'd de se défendre: "...vous savez bien que je suis le sixième (à se convertir),le premier à avoir lancé une flèche sur le sentier d'Allah, j'accomplis la Salat comme j'ai vu le Prophète l'accomplir..."

Nous pouvons le faire sauf si nous avons peur de nuire à la sincérité de son intention (niya).


Hadith 2: Abu Moussa Al Ash’ari (AbdAllah ibn Qais) rapporte:

Lorsque je suis arrivé à Médine avec mon frère, un moment donné nous avions cru que AbdAllah ibn Mas'ud et sa mère (Oum 'Abd) faisaient parti de la famille du Prophète "


Pourquoi ?: 
Car ibn Mas'ud et sa mère rentraient et sortaient de chez le Prophète  sans gène. Et c'est une faveur donné à ibn Mas'ud. Voila pourquoi il a acquis beaucoup de Science, lui qui était avec le Prophète  à l'intérieur de sa maison comme à l'extérieur.

Hadith 3: Abu Hawass rapporte :
:


"J'ai vu Abu Moussa Al Ash'ari et Abu Mas'oud Al Bad'i lorsque que ibn Mas'ud est mort, l’un a dit a l'autre: " A t il laissé quelqu'un comme lui ? "(Dans la Science)

L'autre répondit : " Puisque tu m'a posé cette question sache qu'on lui permettait de rentrer chez le Prophète  quand cela ne nous était pas permis. Il était présent quand nous étions absent ".

On peut supposer que c'est Abu Mas'oud Al Bad'i qui a posé la question à Abu Moussa en se basant sur le hadith n° 2.

Et de même le cas contraire car Abu Mas'oud Al Bad'i était un Médinois et ceci est un cas de divergence chez les Savants.

" Lui permettait " dans le hadith ne veut pas dire que le Prophète avait un gardien devant la porte(hàjib) et l' imam Boukhari a mis dans son Sahih un chapitre qui montre « que le Prophète n'avait pas de hàjib » et donne comme preuve le hadith suivant : Le Prophète passa devant un cimetière(avec ibn Abbas) et Il a vu une femme qui pleura devant une tombe et le Prophète  de dire : ' Sois patiente ‘

Elle répondit :" Ecartes toi, tu n'as pas mon malheur "

Et ibn Abbas dit à la femme:"Que t'a dit le Prophète?

Très étonnée (car elle ne savait pas que c'était le Prophète , elle couru chez Lui est entra.

Et Boukhari dit que c’est une preuve qu'il n'y avait pas de hàjib et de même les 4 califes n'en avaient pas.

Le mot "présent" dans ce hadith veut dire que AbdAllah ibn Mas'ud était présent dans la majorité des batailles.



Hadith n°4 : Shaqiq (élève d'ibn Mas'ud) rapporte:

AbdAllah ibn Mas'ud lisait un verset du Coran lorsque des personnes lui on demandé de laisser son "Mousshaff" (son Coran qui avait une lecture différente) et de suivre les autres en lui reprochant sa lecture.

Et ibn Mas'ud de répondre: " La lecture de qui m'ordonner vous de suivre? J'étais l'élève du Prophète  et j'ai récité entre73 et 79 Sourates au Prophète  qui approuvé. Tous les compagnons savent que je suis le plus savant du Livre d'Allah et si je sais qu'il a un autre qui connaît mieux que moi le Livre je voyagerai pour le voir"

Shaqiq dit ensuite:"Après je suis parti voir les compagnons du Prophète  et tous on reconnu que c'était le plus savant dans le Coran".


Hadith n°5 : Masruq rapporte: 

Nous sommes parti voir AbdAllah ibn 'Amr et un jour nous avions cités AbdAllah ibn Mas'ud alors AbdAllah ibn 'Amr a dit : "Je ne cesserai de l'aimer car j'ai entendu le Prophète  dire : Apprenez le Coran de 4 personnes AbdAllah ibn Mas'ud, Mu'adh ibn Jabal, Oubay ibn Ka'b et Salim l'affranchi d'Abu Hudayfa".

Le Prophète  a commencé par Ibn Mas'ud et pour AbdAllah ibn 'Amr ce n'est pas par hasard mais pour montré la valeur d'ibn Mas'ud.

Salim était le premier a diriger la Salat du vendredi avant l'arrivé du Prophète a Médine.




Oubey ibn Ka'b  (Ansar mort en l'an 20H)


Hadith 1 : Qatada a dit : 

"J'interrogé Anas ibn Malik pour savoir qui du vivant du Prophète  possédaient le Coran en entier. Ils étaient 4 me répondit il, tous Ansar : Oubey ibn Ka'b, Mu'adh ibn Jabal, Zayd ibn Thabit et Abu Zayd (cousin d'Anas) "

Zayd ibn Thabit, Abu Zayd et Oubey ibn Ka'b sont de la tribu de Bani Najar et donc ils ont une alliance avec le Prophète (saws) car la mère de AbdelMotalib était médinoise de Bani Najar.

La qouniya de Mu'adh était Abu AbdelRahman
La qouniya d' Oubey ibn Ka'b était Abu Moundhar
La qouniya de Zayd ibn Thabit était Abu Khalija



Hadith n 2:Anas ibn Malik rapporte:

Le Prophète a dit a Oubey ibn Ka'b:"Allah m'a ordonné de lire devant toi le Coran"
Et ibn Ka'b dit:"Allah a prononcé mon nom ?"
Et le Prophète  répondit:"Oui IL a prononcé ton nom"
Et Oubey ibn Ka'b pleura.

Dans un autre hadith on rapporte que c'est la sourate 98

Les Ahadiths se trouvent dans le Sahih Mouslim.

Voir les commentaires

Published by Abou Malik - Les Compagnons qu'Allah ta'ala les agrée

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog