Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wahb Ibn Muabbah, suivant une chaîne de garants remontant à Abû Fath Muhammad Ibn Abd al Baqi, a dit : 

"Adam demeura sept jours dans l'état d'indignité. Puis, au septième jour, Allah le réhabilita. Il se tint devant Lui la tête baissée, triste et accablé par le chagrin. Allah lui révéla alors : 

- Ô Adam! Qu'est ce que cette lassitude dans laquelle Je te vois? Qu'est ce que cette malheureuse épreuve dont la conséquence t'a causé tant de préjudices et d'infortunes?

Il répondit : 

- Ô mon Seigneur! Mon terrible malheur est dur à supporter. Ma faute me cerne de tous les côtés. je suis sorti du Royaume de mon Seigneur. Je me trouve dans la demeure de l'opprobre après avoir vécu dans la dignité, et dans la demeure du tourment après avoir connu le bonheur, dans la demeure de la détresse après avoir subsisté dans la sécurité, dans la demeure de l'errance et de la perdition après avoir éprouvé la stabilité et la sérénité, dans la demeure de l'anéantissement après avoir séjourné dans l'éternité et la pérennité, dans la demeure de l'illusion après avoir été à l'abri de l'insécurité. Ô mon Seigneur! Comment, dans ces conditions, ne pleurerais-je pas ma faute ou comment éprouverais-je cette déveine et cette adversité, ô mon Seigneur?

- Ne t'avais-Je pas choisi pour Moi et rendu licite Ma demeure? Ne t'avais-Je pas préféré à Mes autres créatures et distingué par Ma générosité? Ne t'avais-je pas accordé Mon amour et prémuni contre ma malédiction? Ne t'avais-Je pas façonné de Ma main, insufflé en toi de Mon esprit et fait prosterner devant toi mes anges? N'étais-tu pas Mon voisin dans la vie aisée de Ma communauté, jouissant de toutes les commodités de Mon Paradis et profitant de tout ce que tu voulais de Ma générosité? Mais tu as désobéi à mon commandement, oublié Mon pacte et négligé Ma mise en garde. Comment peux-tu désapprouver Ma vengeance? Par ma puissance et ma majesté, si j'avais empli la terre d'hommes, tous identiques à toi, tressant des louanges la nuit et le jour et ne forgeant pas de mensonges et, ensuite, s'ils M'avaient désobéis, Je les aurais ravalés au rang de séditeux. Certes, J'ai compati à ta faiblesse, minimisé ton faux pas, dicté ton repentir, entendu tes supplications et pardonné ton péché. Dis : "Il n'y a de Dieu (digne d'adoration) que Toi, Gloire à Toi, Louange à Toi, Ô Seigneur! J'ai été injuste envers moi-même. J'ai fait le mal. Absous-moi car Tu es Le Repentant par excellence, Le Miséricordieux" 

Adam fit cette déclaration. Son Seigneur lui dit alors : 

- Dis : "Il n'y a de Dieu (digne d'adoration) que Toi, Gloire à Toi Seigneur et à Toi la louange. J'ai été injuste envers moi-même. J'ai fait le mal. Pardonne-moi car Tu es Le Pardonneur par excellence, Le Miséricordieux" 

Adam répéta cette profession. Ensuite, son Seigneur lui dit : 

- Dis : "Il n'y a de Dieu (digne d'adoration) que Toi, Gloire à Toi, Seigneur à Toi la louange. Je me suis fait du tord à moi-même. J'ai commis un mal. Aie-moi en Ta miséricorde car Tu es le plus Miséricordieux des miséricordieux" 

Les pleurs d'Adam étaient si abondants et sa tristesse si grande - tant était énorme son malheur - que les anges furent affligés par son chagrin. Il pleura le Paradis durant deux cents ans. Puis, Allah lui envoya une des huttes du Paradis et la plaça à l'endroit de la Ka'ba avant qu'elle ne soit construite."


Dans une autre version, il a dit : "Adam pleura pendant trois cents ans. Du haut de la montagne de l'Inde, ses larmes coulaient jusqu'en bas de sa vallée. Des arbres agréables poussèrent à partir de la sécrétion de ces larmes; Puis, Adam quitta ces lieux et se dirigea vers la Maison antique. Il se mit en marche et sur les emplacements de ses pas, des hameaux et des bâtisses surgissaient. Entre les uns et les autres, des vallées et des déserts. Il en fut ainsi jusqu'à son arrivée à la Maison autour de laquelle il tourna sept fois. Il pleura tant que ses larmes parvinrent jusqu'à ses genoux. Puis, il accomplit la prière et pleura encore en se prosternant, au point que ses larmes débordèrent et coulèrent sur la terre. A ce moment, il fut appelé : 

- Ô Adam! J'ai compati à ta faiblesse. J'ai accepté ton repentir et J'ai pardonné tes péchés. Dis : " Il n'y a de Dieu (digne d'adoration) que Toi, Gloire à Toi, Louange à Toi. J'ai commis une injustice envers moi-même. Absous-moi car Tu es Le Repentant par excellence, Le Miséricordieux. Pardonne-moi car Tu es le Meilleur des pardonneurs. Aie-moi en Ta miséricorde car Tu es le Meilleur des miséricordieux." 

Après cela, il demeura ainsi, sans connaître ce que serait son sort, jusqu'à l'arrivée de l'ange qui lui dit : 

- Que Dieu te donne longue vie Ô Adam, et qu'Il te donne la puissance! C'est alors qu'Adam rit"


Source : L'adoucisseur des Coeurs كتاب الرقة و البكاء de Ibn Qudama al Maqdisi

Published by Abou Malik - Asl ad Dîn (Le fondement de l'islam)

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog