Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certains osent dire qu'Allâh  n'a pas parlé à Moïse et que cela signifie dans le Qor'ân "la révélation" et d'autres disent qu'Allâh a "crée" un "son" à partir d'un arbre.

Le premier à avoir dit qu'Allâh n'a pas 
parlé à Moïse fût Djahd Ibn Dirhâm pendant la période des tâbi'în (ceux qui suivirent les compagnons). Le tâbi'î Khâlid Ibn 'Abdillâh Al Qarsrî l'a égorgé le jour de l'Aïd Al-Adhâ. Lors du prône, il a dit aux fidèles : << Sacrifiez Ô gens, qu'Allâh accepte vos sacrifices. Quant à moi je sacrifierai Djahd Ibn Dirhâm, il prétend qu'Allâh n'a pas pris Ibrâhîm pour ami intime (khalîl) et qu'il n'a pas parlé à Moïse...>> Puis il est descendu du Minbar et il l'a égorgé. Ensuite il y a eu le célèbre Djahm Ibn Safwân (fondateur de la secte "Djahmiyyah") qui disait d'autres choses aussi graves (comme le fait de croire qu'on ne verra pas Allâh le Jour Dernier). Il fut tué pendant le Caliat de Hichâm Ibn 'Abel Malik.

Allâh 
 a dit dans le Qor'ân (selon le sens du verset) :

<< Il n'a pas été donné à un mortel (bachar) qu'Allâh lui parle autrement que par révélationou de derrière un voileou qu'Il lui envoie un Messager (un ange) qui révèle, par sa permission, ce qu'Il (Allâh) veut. Il est Sublime et Sage >> [Sourate 42 Verset51]

Allâh
 a clairement montré dans ce verset qu'il n'a pas été donné à mortel qu'Il lui parle autrement que par une de ces trois choses citées dans ce verset. Parmi ces trois choses : Qu'Allâh lui parle derrière un voile, tel était le cas pour Moïse comme il est indiqué dans le Tafsîr (l'exégèse du Qor'ân). Donc Allâh  a bien fait la différence entre la révélation et le fait de parler derrière un voile comme il parla à Moïse.

Allâh 
 a dit aussi dans le Qor'ân (selon le sens des versets) :

<< Et (Allâh) dit : "Ô Moïse, Je t'ai préféré à tous les hommes, par Mes révélations (bi risalâtîet par Ma Parole (wa bikalâmî) prend donc ce que je te donne, et sois du nombre des reconnaissants. Et Nous érivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose...>> [Sourate 7 Verset 144-145]

Aussi par ces versets nous voyons clairement qu'Allâh 
 différencie deux choses par rapport Moïse : la Révélation et Sa Parole.

Dans d'autres versets Allâh
 dit qu'Il a appelé Moïse (selon le sens du verset) :

<< Nous l'appelâmes du coté droit du mont (Sinaï)>> [Sourate 19 Verset 52]

<< Puis quand il arriva, on l'appela du flanc droit de la vallée, dans la place bénie, à partir de l'arbre béni : "Ô Moïse c'est Moi Allâh, le Seigneur de l'Univers...>> [Sourate 28 Verset 30 et Sourate 20 verset 11]

Or les Linguistiques sont d'accord pour dire que l'Appel <<An-Nidâ'>> ne se fait que par une voix audible. Aussi nous ne pouvons pas interpréter "l'appel", qui est La Parole d'Allâh, par la révélation car nous voyons qu'Allâh 
 a appelé Moïse dans un moment bien précis : << Puis quand il arriva...>> ou comme dans cet autre verset : << Et lorsque Moïse vint à notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé (wa kallamahou rabbouhou)...>> [Sourate 7 Verset 143]

Puis dire que cette parole est crée c'est admettre alors que c'est une chose créée qui l'a dite. Comment une chose créée peut dire : << Certes c'est Moi Allâh, point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accompli la prière pour te souvenir de Moi>> [Sourate 20 Verset 14] Certes cette parole ne peut provenir que du Seigneur de l'Univers.

'Abd Allâh Ibn Moubârak a dit : << Celui qui dit que (la parole) : "Certes c'est Moi Allâh, point de divinité que Moi..." est créée, est donc mécréant et il n'est pas permis à une créature de dire une telle chose.>>

En effet il faut savoir que lorsqu'Allâh 
 crée quelque chose dans un corps comme mouvement, couleur, goût ou odeur c'est alors ce corps qui a un mouvement, une coloration, un goût et une odeur. Et si Allâh crée une parole dans un arbre ou dans un corps, c'est alors ce corps qui est le locuteur de cette parole et ce n'est donc pas Allâh qui est celui qui parle par cette chose. Par conséquent celui qui dit qu'Allâh  n'a pas parlé à Moïse prétend par ailleurs que c'est l'arbre qui a dit : << Certes c'est Moi Allâh, point de divinité que Moi...>> ! Pourquoi alors Pharaon mériterai d'être jeté en Enfer éternellement pour sa parole : << C'est moi votre seigneur le très-haut>> [Sourate 79 Verset 24] ? Puisque nous sommes d'accord que ces deux (l'arbre et Pharaon) sont bel et bien des créatures.

Aussi lorsqu'on dit qu'une personne a 
parlé à une seconde personne cela signifie que c'est la première personne qui est le locuteur et non pas une tierce personne. Donc lorsqu'Allâh  a dit (selon le sens du verset) : << Et Allâh parla à Moïse verbalement (wa kallama-llâhou Moûsâ taklîman) >> [Sourate 4 Verset 164] c'est qu'Il lui a veritablement parlé. Surtout que par ce verset Allâh  a confirmé qu'Il a parlé à Moïse par le masdar "taklîman", plus d'un savant ont dit : l'affirmation (at-tawkîd) par le masdar fait abstraction au sens figuré. Cela pour ne pas qu'on pense que par ce verbe (parler) cela signifie qu'Il lui a envoyé un messager ou qu'Il lui a écrit un livre mais pour que l'on croit vraiment qu'Il lui a véritablement adressé la Parole.

Tous les arguments de ce sujet sont tirés du livre :"Madmou' Ar-Rasâil wa Masâil" de Cheïkh Ibnou Taymiyyah.

Traduction : Abû Muhammad At-Talûchî.



Published by Abou Malik - Aqida (croyance)

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog