Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les savants divergèrent sur le nombre de fois que l’on essuie la tête dans les ablutions :
Certains dirent : que ce n’est qu’une seule fois : cet avis est le Mashour – ce qui est réputé-du madzhab de l’Imâm Ahmad, la position d’Ibn Taymiyya, Ibn Al Qayyim et Cheikh Abdarrahmane Sa’di.

D’autres : deux ou trois fois comme le restant des membres.

Les preuves du premières avis qui est le plus juste :

A. les preuves textuelles :

1. La preuve : L'imam Al-Bokhari rapporte selon Abdallah ibn Zayd  dans la description des ablutions du prophète :

« Puis il essuya sa tête commençant par le haut jusqu’au bas, une seule fois 


ثُمَّ مَسَحَ بِرَأْسِه فَأَقْبَلَ بِيَدَيْهِ و أَدْبَرَ مَرَّةً واحِدَةً
2. . De même dans le Hadith de Ali  décrivant les ablutions du Prophète  on trouve aussi :
« Puis il mis sa main dans le récipient et essuya sa tête une seule fois »

ثُمَّ جَعَلَ يَدَهُ في الْإِناءِ فمَسَحَ بِرأْسِهِ مَرَّةً واحِدَةً

Rapporté par Abou Daoud et Tirmidhi.
Attirmidhi dit : ce Hadith est le plus authentique dans ce domaine.
3. L'Imâm Ibn Mâjah rapporte avec une chaine de transmission authentique- Un Sanad Sahih- selon :
Othmâne Ibn Affâne et Salama Ibn Al Akwa’  rapportent que le Prophète  s’est essuyer la tête une seule fois aussi.
Quant au Hadith mentionnant 3 fois ils sont soit Châdz marginal (1), soit faible dans sa chaine de transmission.

Ce qui est à retenir est que le Prophète ne s’essuyait la tête qu’une seule fois.

B. Les preuves théoriques :

La première :
. « La règle juridique-Addâbit Al fiqhy- dans le domaine des ablutions- le retrait de l'état d'impureté- dit :
« Il n’y a pas de répétition en ce qui des membres qui doivent être essuyer que si nous avons une preuve».

{لا تِكْرارَ في الْمَمْسُوحِ إِلاَّ بِدَلِيلٍ }
Cette règle a été évoqué par l'Imâm Ibn taymiyya à plusieurs reprises dans Majmoû' Al Fatâwi.
Car en suivant les textes qui traitent du domaine du Mash- essuyer certains membres- que ce soit sur:
. le turban - Al'Imâma-, 
.les chaussons,
. le bandage(2), 
.Le khimâr -le voile de la femme-,
. le Tayammoum - les ablutions sèches-.

On s’aperçoit que c’est toujours un seule fois que la partie doit être essuyer. Exception faite d’Al istijmâr(1), mais ce cas est différent car il traite du domaine du retrait des impuretés(3), alors que notre cas de figure entre dans le cadre du retrait de l’état d’impureté et non le retrait d’une impureté.

.La seconde : En essuyant à plusieurs reprises la tête, l’eau passé dessus sera telle que si nous avions lavé la tête et non essuyer. Or Allah nous a ordonné d’essuyer la tête et non de la laver.

Référence : Charh Hidâyatou Al Hayâra de Cheikh Walîd Assa’idâne. Audio numéro 12.

(1) Le Hadith Châdz -qualifié de marginal est l'une des catégories de hadith faible , qui malgré la validité apparente de sa chaine de transmission se voit refoulé au rang des hadiths faibles , du fait que son narrateur -Râwî- eut été contredit par des narrateurs qui sont plus nombreux ou d'une plus grande notoriété, de telle sorte à ce que le genre de détail que rapporte ce Râwi n'aurait pus leur échapper. Et pour plus de détails revoir:
Titre: Précis des sciences du Hadith 
auteur: Cheikh Mahmoûd At-Tahhan
Édition: Al Qalam
, trad.

(2) Sur base de l'authenticité du texte qui affirme la validité du Mash sur le bandage, ou d'un autre procédé de déduction , trad.


(3) Nommé Izâlatou Al Khabath.

(4) le retrait de l’impureté avec des pierres ou tout autre objet pure et qu’il est permit d’utiliser. Par exemple il est interdit d’employer de la nourriture que ce soit celle des hommes ou des Djinns, tel que les os, trad.

Par le frère Abou Salmane.

Published by Abou Malik - Fiqh

Le Minhaj (Voie) de Ahlou Sounna wa-l-Jama'a ce qui veut dire la voie de la Sounna et du Concensus, ou bien le minhaj des Salaf-Sâlih la voie des pieux prédécesseurs, tout cela revient au même c'est la voie à laquelle nous restons ferme, cette voie c'est celle du Prophète sala Allahu alayhi was Salam.

Pages

Hébergé par Overblog